Magazine 100% junior

Télécharger le témoignage
Magazine 100% junior
Un support d’échange et de débat
Entretien avec Rizewana, Gary et Cloé, élèves en classe de CE2 à CM2 à l’école Jean Jaurès, participants au projet « Magazine 100% Junior ».
Gary, Cloé et Rizewana
Gary, Cloé et Rizewana

L’association Aide et Action a proposé à l’ensemble des élèves de l’école Jean Jaurès de réaliser un magazine complet pour la rentrée 2010.

Depuis septembre 2009, enfants et enseignants sont totalement investis dans ce projet.

Le comité de rédaction regroupe 9 élèves, chacun élu pour représenter sa classe. Ils se regroupent une fois par mois pour faire le point sur l’avancement de leur projet pour le magazine.


En direct du comité de rédaction de 100% Junior, nous avons rencontré Rizewana, Gary et Cloé rédacteurs en chef du magazine.

Comment vous a-t-on présenté ce projet ?

Rizewana : Avant de commencer à travailler, l’association Aide et Action nous a présenté les sujets de l’environnement et de l’éducation et ensuite Tristan (NDRL : Rédacteur du Magazine d’Aide et Action) nous a présenté le métier de journaliste et ses outils. Ça nous a tout de suite plu.

Cloé : Après on a choisi les membres du comité de rédaction dans chaque classe.

Comment avez-vous fait pour choisir les membres du comité ?

Gary : La maitresse nous a demandé qui voulait se présenter pour être rédacteur en chef.

Cloé : Et après on a fait un vote, et on a été élu.

Rizewana : En fait moi je n’ai pas été élue par un vote, on a tiré au sort parce que personne ne voulait se présenter. Mais finalement ça me plait de faire ça.

Gary : Je voulais faire partie du comité de rédaction parce que je voulais être dans le journal, je voulais être connu !

Comment ça se passe pendant les comités de rédaction ?

Rizewana : D’abord on parle de ce qui nous reste à faire.

Gary : Après on dit ce qu’on doit rapporter pour le prochain comité de rédaction.

Cloé : Dès fois on n’est pas d’accord, alors on discute. Quand c’est comme ça on cherche et on trouve une solution pour que les deux choses soient faites, c’est un compromis.

Comité de rédaction du magazine 100% Junior
Le comité de rédaction du magazine 100% Junior

Comment faites-vous pour faire le lien entre le comité de rédaction et vos camarades?

Cloé : Des fois ils nous donnent des papiers qu’on va coller sur la maquette du journal et on lit ce qu’ils nous ont donné pendant le comité de rédaction. Et des fois, quand ils ne nous donnent rien à dire on essaye d’expliquer par nous-même l’avancement de notre partie.

Comment avez-vous fait pour faire ce magazine ?

Rizewana : On a d’abord fait des entrainements. On est allé à la déchèterie et on a fait un article, une interview et un reportage photo.

Gary : Mais ce ne sera pas dans le journal, parce que c’était juste un entrainement, pour qu’on s’entraine aux différents types d’écritures journalistiques.

Cloé : Après on a fait d’autres articles qui seront dans le magazine. Dans le magazine, il y aura une sélection de nos articles, il a fallu choisir parce qu’il n’y a pas beaucoup de place. Ce qui n’a pas été choisi sera sur le site Internet de l’école et d’Aide et Action.

Rizewana : Dans le magazine, il y a un dossier d’enquête avec plusieurs parties : il y a une partie sur l’eau, les déchets et l’énergie.

Cloé : Chaque sujet est traité par plusieurs classes, jusqu’à trois classes par sujet.

Comment avez-vous fait pour gérer le temps ?

Cloé : On a des affiches qui sont dans les couloirs où on écrit ce qu’on fait chaque mois.

Rizewana : A chaque comité de rédaction, on écrit sur les affiches.

Gary : C’est pour que toute l’école sache où on en est et pour que le magazine soit prêt en septembre.


Planning du projet 100% Junior
Planning du projet 100% Junior

Qu’est-ce que vous préférez faire dans ce magazine ?

Gary : Faire un peu de tout pour faire le magazine.

Cloé : J’aime bien écrire des articles.

Est-ce que ça a été difficile pour vous comme exercice ?

Rizewana : Au début c’était un peu stressant, parce qu’on ne savait pas trop comment ça allait se passer et comment il fallait faire. Mais maintenant ça ne nous inquiète plus, on est habitué.

Gary : Au début, les premiers articles ce n’était pas facile de les écrire mais après on s’est habitué.

Qu’est-ce que ça vous a appris ?

Rizewana : Par exemple, comment ça se passe le métier de journaliste.

Cloé : Dès fois on demande des choses à d’autres pays et ça nous apprend des choses sur eux.

Gary : C’est bien pour quand on est timide et ça nous aide à mieux nous exprimer.

Vous avez une petite anecdote à nous raconter ?

Gary : Le journaliste du Monde (NDRL : Luc Cédelle) a publié un article sur le 100% Junior, et au début il parle de moi, il dit que je suis « haut comme trois pommes ».

les adolescents

pourquoi pas pourquoi ne pas faire la même chose avec les seniors "de la rue".
eux aussi ont a parlé.
eux aussi ont peur de leur avenir.
alors que la plupart d'entre nous même si nous avons fait des études dès notre jeune âge on nous a fait travailler les études étaient en plus grâce à notre ambition sans aide de l'état
et dès 7 ans on nous apprenait à gagner notre croûte (petits travaux des champs, tricoter nos culottes (considéré comme un loisir le dimanche).
l'état ne s'est intéressé à nos conditions de vies et à présent il faut encore faire des sacrifices.
ps : ce texte ne passera pas j'en suis certaine)

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage