Ecole ouverte des Bourseaux

Télécharger le témoignage
Ecole ouverte des Bourseaux
de l’élève à l’enseignant
Témoignage d’Erwan Le Phuez, enseignant et ancien élève de l’école ouverte des Bourseaux à Saint-Ouen-l’Aumône

Erwan Le Puez

Erwan Le Puez

 

Née en 1980 d’une volonté politique de créer une école « autrement », l’école ouverte des Bourseaux propose une pédagogie coopérative et multi-âge. 

Erwan Le Phuez, aujourd’hui enseignant à l’école ouverte des Bourseaux, hier élève dans cette même école nous offre son double regard.

Après avoir été élève à l’école des Bourseaux, vous y êtes aujourd’hui enseignant. Hasard ou choix ?

Hasard ou choix ? En fait, quand on débute dans l'enseignement via l'Education Nationale, le choix ne fait pas vraiment partie du vocabulaire. Les nouveaux enseignants ne débutent qu'avec peu de points, en conséquence ils tournent un certain temps avant de se fixer sur une école.
En ce qui me concerne, j'ai eu beaucoup de chance. Avant d'être affecté sur l'école ouverte des Bourseaux j'étais sur un autre poste. Le jour de la prise de contact avec mes futurs nouveaux collègues, j'ai appris qu'une cascade dans les affectations m'avait fait changer de poste, je me suis donc retrouvé à l'école ouverte des Bourseaux.

De par la pédagogie qu'elle pratique et son organisation, cette école a un réel besoin d'enseignants qui sont partie prenante du projet. Le fait que j'aie commencé à fréquenter le GFEN (Groupe Français d'Education Nouvelle) cette année a peut-être fait de moi un profil qui pouvait convenir ?

Avoir été élève à l’école des Bourseaux vous a-t-il motivé dans le choix de devenir enseignant ?

Quand j'étais scolarisé en primaire, je ne me posais pas trop ce genre de questions mais en grandissant, en confrontant mon expérience scolaire avec celle des autres, je me suis rendu compte que j'avais particulièrement bien vécu ma scolarité. Quand j'étais au primaire, j'aimais l'école. C'était pour moi un lieu de vie, un lieu où je pouvais grandir, me construire et m'épanouir tout en apprenant.

Quand, j'ai choisi de m'orienter vers l'enseignement (assez tôt en fait), j'ai toujours gardé à l'esprit les années que j'avais passées aux Bourseaux. De plus, si j'ai choisi de me présenter au concours de professeur des écoles et non pas au CAPES, c'est pour l'amplitude pédagogique que permet l'enseignement au primaire.

Donc, je pense que je peux clairement dire que mon expérience à l'école des Bourseaux a influencé mon orientation professionnelle et continue de me marquer dans les pratiques que je mets en place ou que j'aspire à mettre en place dans mon groupe-vie (ma classe).

Au cours de votre formation (élève puis étudiant) vous vous êtes confronté à d’autres pédagogies que celle des Bourseaux, qu’en avez-vous retiré ?

Comme beaucoup d'enfants qui quittent les Bourseaux, j'ai suivi un cursus, pour ainsi dire, traditionnel. Je suis donc passé par le collège de secteur, le lycée de secteur et même la fac "de secteur".
J'aime à penser que l'éducation que j'ai reçue à l'école m'avait donné des bases scolaires et sociales suffisamment solides pour traverser le système scolaire français, avec ses qualités mais aussi ses défauts.
J'ai le sentiment d'avoir acquis un rapport aux apprentissages sain et un rapport aux autres (enfants et adultes) qui me permettaient de me sentir à l'aise avec moi même et ce dans un groupe.
Je suis convaincu que la construction d'un rapport sain aux autres, à soi-même et aux apprentissages est en corrélation directe avec certaines pratiques encore en vigueur dans l'école comme : la vie-coopérative, l'auto-évaluation ou encore la mise en projet des apprentissages.

Quelle a été pour vous la continuité entre votre rôle d’élève et celui d’enseignant quelques années plus tard ?

On peut distinguer plusieurs niveaux dans la continuité entre l'adulte et l'élève.
Le premier niveau se situe sur le plan de la coopération. Les enfants sont régulièrement mis en groupes pour leurs travaux, ce qui les incite à coopérer sur la base de l'auto-socio-constructivisme. C'est ce que j'ai vécu en tant qu'élève il y a quelques années. Ce qu'il est intéressant de souligner (sur le plan de la continuité) c'est que les principes de coopération qui s'appliquent aux élèves s'appliquent de la même manière aux adultes. En effet, les adultes de l'école (sans distinction de statut) se réunissent hebdomadairement pour faire vivre l'école (au même titre que les enfants se réunissent toutes les semaines pour faire vivre la classe). Dans le même registre, les enseignants de chaque cycle se réunissent également de manière hebdomadaire pour partager, échanger et préparer les démarches (séquences) ainsi que les contenus d'apprentissages.

Un autre élément de la continuité que j'ai retrouvé quand j'ai commencé à enseigner dans cette école se situe au niveau des possibilités d’expression.
Au sein des groupes-vie et de l'école, il existe des moments de classe au cours desquels les enfants ont un droit de parole. Ils peuvent amorcer la gestion du groupe-vie, proposer des projets, raconter des choses qui leur tiennent à cœur, ils peuvent échanger et débattre sur divers thèmes ou encore s'expliquer entre eux pendant des moments appelés "régulation". Ces moments de classe qui contribuent au bon déroulement du quotidien scolaire sont aussi présents à l'échelle adulte.

Des changements à l’école des Bourseaux ont-ils eu lieu entre le moment où vous avez été élève et aujourd’hui ?

Des changements ont eu lieu et j'ai envie de dire : heureusement.
Le projet a été créé il y a maintenant 30 ans. Il se voulait à l'époque novateur et différent sauf que depuis 30 ans, la société a changé, les enfants ont changé, en d'autres termes, beaucoup de choses ont changé.

Pour commencer, l'équipe multi-statutaire (l'équipe qui n'est pas composée uniquement d'enseignants mais aussi d'Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM), d'animateurs et d'intervenants) a été renouvelée à 100% sans que le projet d'origine n'en soit inquiété. C'est déjà, là, un sacré changement.

Par ailleurs, il y a une équipe solide qui a le souci permanent d'améliorer sa pratique. De ce fait elle expérimente, elle ajuste et elle partage. Cela prend certes du temps mais c'est très prolixe. Ce souci d'aller de l'avant impulse nombre de changements dans nos pratiques au quotidien. Par exemple, suite à une étude parue sur les résultats des anciens élèves de l'école des Bourseaux , nous nous sommes réunis à plusieurs reprises pour analyser les résultats et en extraire ce qui pour nous était positif ou négatif. Le négatif a donné lieu à des chantiers qui vont nous permettre de mettre en place de nouveaux dispositifs à partir de la rentrée prochaine.

Ensuite, l'école ouverte des Bourseaux est une école publique qui dépend au même titre que toutes les autres écoles publiques de l'Education Nationale. Par conséquent, elle respecte les instructions officielles ainsi que les programmes officiels. Les contraintes institutionnelles, comme la NOS (nouvelle organisation scolaire) par exemple, ont impulsé des changements dans les emplois du temps.

Ce qui est important, et là c'est mon regard d'adulte, c'est que cette adaptation s'est faite sans pour autant trahir les fondamentaux qui définissent l'école. Je pense par exemple à la vie coopérative, le multi-âge, des projets forts comme les classes de découverte ou encore la volonté de former des citoyens actifs.

En effet, sur les actuels douze groupe-vie qui sont dans l'école, toutes les classes, sans exception, sont en multi-âge (différentes classes d'âges sont réunies dans une même classe en respectant les cycles). Tous pratiquent la vie-coopérative et la pédagogie de projets. Pareillement, même si cela s'avère parfois compliqué, tous les groupes-vie partent tous les ans en classe de découverte et ce du cycle 1 (maternelle) au cycle 3.

Je ne suis pas dans l'école depuis très longtemps mais, je vois comme une richesse le fait de savoir évoluer et s'adapter. En d'autres termes, interroger sa pratique et la remettre en question sans pour autant s'écarter d'un projet éducatif singulier qui présente des caractéristiques qui selon l'étude de Jacques PAIN et Olivier BRITO (précédemment citée) obtient des résultats plus qu'honorables sur le plan social ET scolaire.

Références bibliographiques

- École ouverte des Bourseaux, L'école : Une coopérative des savoirs, projet d'école et équipe éducative cycles et multi-âge, 1991

- École ouverte des Bourseaux, L'école mosaïque, apprendre ensemble et se construire par des pratiques solidaires, 2005, CRDP de l'académie de Versailles - CDDP du Val d'Oise

Je suis parent d'élève

Bonjour Erwan, je vous ai lu en août 2015 et vous lire m'avait fortement influencée dans l'orientation scolaire de mon enfant dans l'école des Bourseaux. Il y avait des mots-clés comme lieu de vie, apprendre, épanouir qui m'ont intéressée. Et d'autres comme auto-évaluation et projet des apprentissages que je ne comprends toujours pas. Vous aviez dit qu'il y avait des côtés positifs heureusement et que des changements avaient eu lieu... Mon fils est arrivé en novembre 2016. Est-ce que j'ai fait le bon choix ? J'ai le sentiment d'un cerclé fermé. Ils sont distants, flous. J'entends de temps en temps des mots sortir comme "droit de parole" ou "régulation". Merci.

Ecole des Bourseaux

Madame,
Je suis surpris de votre commentaire, je pensais cet article tombé dans les arcanes de l'Internet.
Je ne saurais vous dire si vous avez fait le bon choix car ce dernier est trop personnel. Quoi qu'il en soit, à titre strictement personnel, je reste persuadé, même après plusieurs années, de la plus-value des pédagogies coopératives.
Pour les mots que vous ne comprenez pas, ils font référence à des pratiques et des dispositifs qui sont institutionnalisés sur l'école du cycle 1 au cycle 3 (avec des modalités d'applications différentes en fonction des classes d'âge concernées).
L'auto-évaluation par exemple fait référence aux bilans de semaine ou au portfolio, dispositif par lequel l'école s'ouvre aux parents pour que les enfants puissent partager avec eux leurs réussites et leurs progrès.
La mise en projet des apprentissages fait référence au fait que les élèves sont associés à la mise en oeuvre de projets, ayant des enjeux d'apprentissages, qui sont proposés par les enfants ou amenés par les enseignants ou animateurs.
Nous savons que le vocabulaire, parfois spécifique, peut interpeller mais je crois savoir que l'équipe a organisé des réunions pour expliciter les particularités.
Pour finir, je ne peux que vous inviter à vous rapprocher de l'enseignant de votre enfant pour en parler avec lui afin de lever les incompréhensions de telle sorte que vous ainsi que votre enfant puissiez appréhender sereinement la suite de sa scolarité car l'association des parents à la scolarité des enfants est un réel levier vers la réussite.
J'espère que ma réponse répond à vos attentes et vous aura éclairée.
Erwan

Je suis parent d'élève

Monsieur,
Pourquoi être surpris? Cet article est le vôtre MR le Phuez. Cet article est créatif, est réactif. Je ne vous critique pas, je porte un regard critique en toute sérénité. J'ai bien compris ce que vous vouliez dire sur les théories de l'apprentissages et en aucun cas je ne juge l'école au contraire c'est une Ecole enrichissante, c'est une Ecole qui a élargi les horizons et les connaissances de mon enfant. Mes propos ne vous ont pas plu ? J'en suis désolée. Vous m'aviez remise à ma place ? Je ne souhaitais que ça car c'est comme ça que j'ai compris les opinions et les valeurs positives que je cherchais à savoir. Cependant il ne s'avère pas nécessaire de m'inviter à me rapprocher de l'enseignant de mon enfant. L'institutrice de mon enfant est une enseignante exceptionnelle, avec elle mon fils a construit des apprentissages et s'est approprié des connaissances avec des résultats positifs. Et je ne la remercierai jamais assez. Quoi qu'il en soit, à titre personnel je suis et je reste persuadée que j'ai fait le bon choix en l'inscrivant à l'école des Bourseaux. Merci pour votre réponse.

recherche

Bonjour, Cela me donne envie de trouver une école similaire, les bourseaux, dans la région où j'habite, le nord.
En effet, c'est le sens de ma question : j'ai une petite fille qui pourrait faire une rentrée prochaine à la crèche... Connaissez-vous une école, aux méthodes pédagogiques nouvelles, près de Roubaix où j'habite...
Merci de votre réponse...
Bien cordialement,
Fadila Le Bas

inscrire ou non mon fils dans cette école.

Bonjour,
Tout d'abord merci pour votre témoignage.
Mon fils vient d'avoir 6 ans et se pose donc la question de l'inscription en école primaire. Nous nous interrogeons sur l'opportunité de lui permettre de suivre une scolarité autre que classique pour lui permettre (vu son tempérament curieux et actif) d'aller à l'école avec un plaisir autre que celui de retrouver ses copains. Il commence déjà à se plaindre de la rigueur exigée par sa maitresse et du fait qu'il faille tout le temps "travailler" sans "parler".
Notre inquiétude ne se situe pas tant au niveau des apprentissages dans votre école mais bien au niveau du passage de la classe CM2 en 6ème où nous craignons une difficulté d'adaptation au système "classique".
Vous souvenez vous de ce moment là de votre scolarité? Comment l'avez vous vécu? Si vous pouviez m'en dire plus, ce serait formidable.
En vous remerciant par avance, bon courage et bonne continuation.

passage en 6

Bonjour,
Je n'ai pas été élève aux Bourseaux, mais enseignante ZIL, Zone d'Intervention Limitée.
J'ai donc navigué sur plusieurs écoles du département, pendant 10 ans, en fin de carrière.
Des réunions officielles cm2-6ième, je retiendrai que les élèves des Bourseaux ou issus de classe "Freinet...", s'adaptaient facilement dans la mesure ou ils savaient où chercher les solutions à leurs problèmes.
Certains profs appréciaient, d'autres non car surpris par cette autonomie relative.
J'ai aussi rencontré des parents d'élèves du quartier (peu nombreux) qui étaient contre cette pédagogie, à un moment où je menais la chorale d'adultes. Leurs enfants étaient adultes, ils reconnaissaient que cette pédagogie, à long terme était efficace. Ils avaient été contre car elle les avait déstabilisés :
ce n'était ni l'éducation qu'ils avaient reçue, ni celle qu'ils avaient donnée. Mes propos n'engagent que moi.
Vous trouverez autant de réponses que de personnes. Cordialement
Marie Jo

l'autoévaluation

Bonjour je suis actuellement en deuxième année de master et j'ai passé en septembre les écrits du concours de professeur des écoles. Pour valider ma deuxième année de master je dois effectivement faire un mémoire. Mon thème de mémoire étant l'autoévaluation. C'est tout d'abord dans un article dans "cahiers pédagogiques" que j'ai lu un article sur l'école des Bourseaux et sa pratique de l'autoévaluation. il faut l'avouer rare en France. Suite à des recherches, me voici sur votre "blog".
Ma question est donc de savoir si il me serait possible de vous posez quelques questions concernant la pratique de l'autoévaluation et par là même du port-folio ? Merci
Cordialement Stéphanie

super!

Bonjour Erwan
On voit à travers ton témoignage les effets positifs du fonctionnement pédagogique et humain que nous essayons de maintenir malgré les difficultés institutionnelles.
Cela est encourageant de lire les côté positifs de l'école et j'espère que nous arriverons à fonctionner encore longtemps en respectant nos "fondamentaux".
A jeudi !

Ton papa m'a envoyé votre

Ton papa m'a envoyé votre lien internet:
il est toujours agréable de lire des passionnés.
Bonne continuation.
Marie Jo une des chèfes de choeur de la chorale des Bourseaux (Toutenbémol)

Les bourseaux

Salut Erwan!
René m'a fait parvenir le mail sur ton école. C'est super, je te félicite, continue dans cette belle voie. Je vous embrasse très fort toi et Aude. A bientôt. Fanfan.

reponse

c'est une première. à suivre les commentaires d'amis et collègues.
je vais transmettre à la Bretagne profonde.
@+
Papa

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage