solidarite

Le 20 décembre, c’est la Journée internationale de la solidarité humaine !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 17/12/2015 ;

En 2005, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait le 20 décembre comme Journée internationale de la solidarité humaine. En effet, comme le souligne Lech Walesa, ancien Président polonais, il n’est pas possible de résoudre les « grands problèmes du monde sans un partenariat mondial de grande envergure ».

  Cette journée a plusieurs objectifs :

- mettre en évidence l’importance de la solidarité, notamment en matière de lutte contre la pauvreté,

- promouvoir le développement social et humain dans les pays en développement, 

- s’inscrire dans des projets mondiaux.

Depuis 2000, les dirigeants internationaux se sont engagés à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), et entre autres à éliminer la pauvreté d’ici 2015. Dès 2003, les Nations Unies mettaient également en place le Fonds de solidarité mondial pour lutter contre la pauvreté. Même si l’objectif d’éradiquer la pauvreté n’a pas été atteint, on peut noter quelques améliorations :

- Le taux d’extrême pauvreté dans les pays en voie de développement est passé de 47% à 14% entre 1990 et 2015.

- Le nombre d’enfants non scolarisés en âge d’aller à l’école primaire dans le monde est passé de 100 millions à 57 millions entre 2000 et 2015.

De gros efforts restent donc à accomplir, d’autant plus que le droit d’aller à l’école est un droit fondamental.

Zoom sur le projet Ma classe solidaire

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/09/2014 ;

Ma classe solidaire logoEn ce début d’année scolaire, nous vous proposons de découvrir une initiative innovante autour de la sensibilisation des jeunes à l’Economie Sociale et Solidaire pour un Développement plus durable.

Ma classe solidaire est une initiative promue par Babyloan networks visant à sensibiliser les jeunes (collèges et lycées notamment) aux volets économiques et sociaux du Développement Durable.

Ce projet est né du constat que le Développement Durable est trop souvent restreint à son aspect « environnement ». Par ailleurs, les enseignants sont demandeurs d’idées pour mener des actions de solidarité et de citoyenneté avec leur classe. Ma classe solidaire est un projet innovant car il ne s’agit pas d’un projet de solidarité classique, le passage à l’action proposé étant le soutien de micro-entrepreneurs sur la plateforme Babyloan.org à travers un prêt solidaire.

C'est la rentrée ! Les ateliers périscolaires dans les écoles de Gonesse reprennent !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 4/09/2014 ;

Vinz et LouDans le cadre de la mise en place des temps périscolaires de la ville de Gonesse (95), l’association Deci-dela anime depuis le mois de janvier des ateliers autour des épisodes Vinz et Lou et des thématiques de la citoyenneté et du bien-vivre ensemble : la coopération, la solidarité, le handicap, les diversités culturelles, les stéréotypes filles/garçons, la violence scolaire...

Ces animations ont lieu dans plusieurs écoles primaires de la ville, en collaboration avec la mairie de Gonesse et différents acteurs éducatifs : enseignants, aides de vie scolaire (AVS), animateurs de la ville...

Les ateliers sont organisés en cycles de 6 à 10 semaines, pendant lesquels des enfants de CE2, CM1 ou CM2 participent à des débats et des activités ludiques autour des épisodes « Vinz et Lou ». En fin de cycle, des productions collectives (dessins, bandes-dessinées, affiches) sont réalisées par les enfants sur les thématiques qu'ils ont abordées tout au long du cycle.

A l'occasion de la rentrée scolaire, ces animations reprennent dans les écoles de la ville de Gonesse dès septembre ; ce qui permet aux enfants d’expérimenter de nouvelles activités et d’aborder d’autres thématiques du programme.

Bâtisseurs de possibles, un concours pour construire un monde meilleur (6-13 ans)

Soumis par:

Citoyen de demain

Publié le 5/12/2013 ;

Et si les enfants pouvaient changeConcours bâtisseurs de possiblesr leur école, leur quartier, leur pays, le monde ? Et si nous, acteurs éducatifs, pouvions les accompagner pour réaliser leurs rêves, et ainsi développer leur conscience citoyenne et leur confiance en eux ?

L’association Synlab propose un grand concours national "Bâtisseurs de Possibles" à destination des enfants de 6 à 13 ans, accompagnés par un acteur éducatif (enseignant, animateur, éducateur, médiateur, accompagnateur pédagogique, etc.).

Le programme Bâtisseurs de possibles est adapté d’un dispositif né en Inde qui se développe à l’internationale : Design for change ! Le mouvement regroupe aujourd’hui plus de 25 millions d’enfants dans 35 pays du monde !

Ce concours les invite à s'exprimer et à mettre en place leurs idées pour la construction d'un monde meilleur, en 4 étapes clés :
• enquêter pour comprendre : rechercher, identifier et décortiquer les causes du problème ;
• échanger et écouter : partager ses idées, écouter celles des autres et rebondir dessus ;
• créer et expérimenter : transformer son idée en action ;
• essaimer : partager son projet avec d’autres enfants à travers le monde.

Citoyen de demain à la 1ère rencontre des Argenteuillais acteurs de la solidarité internationale

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 21/11/2011 ;

1ère rencontre des Argenteuillais acteurs de la solidarité internationale

Citoyen de demain a participé mardi dernier à la 1ère rencontre des Argenteuillais acteurs de la solidarité internationale.

Cet événement a été l’occasion de présenter notre dossier pédagogique « La solidarité, en parler pour la construire » et notre livret « La solidarité, paroles d’enfants ».

Nous avons également pu découvrir plusieurs projets d’acteurs argenteuillais :

• les jeunes de l’ATMF (association des travailleurs maghrébins de France) nous ont présenté leur projet de construction d’une bibliothèque rurale à Bouizakaren au Maroc.

• les jeunes du Conseil municipal de jeunes en partenariat avec l’association Action Autonomie Avenir ont construit un poulailler à Hélambu au Népal, dans l’objectif de créer des emplois.

• Florence Gaillot nous a présenté son projet de Rallye solidaire au Maroc qu’elle mène avec Katie Mottier et leur association Belles des Sables. L’association a pour vocation d’associer un évènement sportif ou culturel à une action d’entraide auprès des femmes et mamans démunies en les aidant à se relever socialement de situations souvent précaires.

La solidarité, en parler pour la construire!

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/11/2011 ;

« La solidarité c’est le verbe être solidaire,
aider les personnes âgées, les camarades, tout le monde »

Jeson, 10 ans. Extrait du livret « La solidarité, paroles d’enfants »


À l’occasion de la Semaine de la Solidarité Internationale (12-20 novembre 2011), l’Anacej, les Ceméa et l’UNICEF France se sont associés à Citoyen de demain pour concevoir et diffuser un dossier pédagogique intitulé "La solidarité, en parler pour la construire".

Ce dossier s’adresse aux enseignants, aux éducateurs, aux animateurs et à tous les acteurs travaillant avec les enfants.

La solidarité, c’est quoi ? Les enfants prennent la parole !

Soumis par: Aide et Action et Citoyen de demain
Publié le 26/08/2011 ;

Et si les enfants de 7 à 12 ans nous expliquaient ce que, eux, entendent par « solidarité » et comment ils la vivent au quotidien ? Voilà le projet initié par Aide et Action et Citoyen de demain en perspective de la Semaine de la Solidarité Internationale (12-20 novembre 2011). Vous êtes enseignants, éducateurs ou bien travaillez avec des enfants au quotidien et vous avez envie de leur poser la question ? De nombreux outils sont à votre disposition pour mener avec eux des ateliers solidaires ludiques et pertinents.

Atelier-débat autour de la solidarité au centre de loisirs Orange-Bleue d'Argenteuil, juillet 2011

 

Et si la solidarité devenait un jeu d’enfant ? C’est ce que vous proposent Aide et Action et Citoyen de demain en perspective de la Semaine de la Solidarité Internationale. Un évènement qui, du 12 au 20 novembre 2011, aura pour mission de sensibiliser, mobiliser et informer petits et grands à la solidarité internationale, et à la solidarité entre pairs.

Ici, jeunes citoyens en action !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/06/2011 ;

Ici, jeunes citoyens en action !

Soucieuse de promouvoir la participation des enfants et des jeunes aux décisions publiques, l’Anacej a souhaité créer à l’occasion de ses 20 ans, le prix des jeunes citoyens : « Ici, jeunes citoyens en action ! » 

L’occasion de mettre en avant les jeunes de 7 à 25 ans des conseils d’enfants et de jeunes pour leurs actions au sein de leur territoire. Un moyen efficace de rappeler l’importance de la politique en faveur de la jeunesse à quelques mois des élections.

7 prix ont été remis à cette occasion !

  • • Catégorie petites communes : le Conseil municipal des jeunes d’Auxi-le-Château (62) pour la création d’un espace loisirs intergénérationnel qui favorise la cohabitation et la rencontre entre les différentes générations.

  • • Catégorie communes moyennes
    : le Conseil municipal des jeunes de Liévin (62) pour la campagne « Bon sang, on y arrivera ! » qui a pour objectif, au travers de différentes actions, de faire de Liévin la ville du Pas-de-Calais où il y a le plus de donneurs de sang.

Tester l’accessibilité des lieux accueillant du public, une démarche citoyenne !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 26/04/2011 ;

Clément, Tom, Nina et Marc, quatre enfants valides, de 10 à 13 ans, prennent place dans des fauteuils électriques le temps d’une matinée pour tester le niveau d’accessibilité de leur ville.

Marches, trottoirs et portes deviennent tout à coup de véritables obstacles empêchant souvent totalement l’entrée et le passage dans des lieux publics tels que les restaurants ou les cinémas !

Leur mission ? Tester et noter l’accessibilité des lieux publics qu’ils visitent avec leur fauteuil ! A l’aide de leur mètre ruban et de leur regard aiguisé, les enfants mesurent et évaluent l’accessibilité du lieu.

Réveillez-vous citoyens !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2011 ;

A l’occasion de son dernier et ultime rapport, en même temps qu’il dresse le bilan de son action, l’ex Médiateur de la République et tout nouveau Président du Conseil économique social et environnemental appelle à un « réveil citoyen ».

De sa place il a pu constater, à travers les dizaines de milliers de réclamations traitées par ses services, combien la citoyenneté se délitait et combien l’intérêt personnel prenait le pas sur toute autre considération. Il en veut pour preuve la nouvelle attitude des français à l’égard de l’impôt «Dans l’esprit de beaucoup, l’impôt n’est en effet qu’un prélèvement obligatoire. Il n’est plus compris comme étant un pilier de notre pacte républicain. Le fait d’apporter sa contribution au développement d’une politique de solidarité, pour vivre paisiblement dans un ensemble qui s’appelle une nation. Cette mécanique qui amène celui qui paie l’impôt à se sentir exploité et celui qui reçoit une aide à se sentir humilié fait du mal à la citoyenneté. »

Syndiquer le contenu