société

Gouvernements d’enfants et conseils d’élèves : l’enfant au cœur des démarches pédagogiques

Soumis par: Aide et Action et Inter-Mondes
Publié le 4/08/2011 ;

Groupe de travail pour la capitalisation autour de démarches pédagogiques incluant l'enfant - MBour

Gouvernements d’enfants, conseils d’élèves, etc. Autant de dispositifs mis en place pour améliorer la place de l’enfant dans l’école et tout autant de questions qui se posent autour de ces pratiques.

 

Dans quelles mesures ces dispositifs permettent-ils l’amélioration de la place de l’enfant dans l’école ? Au-delà de l’école, ces dispositifs permettent-ils également d’améliorer la place de l’enfant dans la société ?
 

Ne veut-on pas trop vite que l’enfant devienne « responsable », « autonome » et « acteur-citoyen » alors qu’il est encore largement en construction et que certaines de ces capacités ne peuvent, selon certains spécialistes, apparaître avant l’adolescence ?

Réveillez-vous citoyens !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2011 ;

A l’occasion de son dernier et ultime rapport, en même temps qu’il dresse le bilan de son action, l’ex Médiateur de la République et tout nouveau Président du Conseil économique social et environnemental appelle à un « réveil citoyen ».

De sa place il a pu constater, à travers les dizaines de milliers de réclamations traitées par ses services, combien la citoyenneté se délitait et combien l’intérêt personnel prenait le pas sur toute autre considération. Il en veut pour preuve la nouvelle attitude des français à l’égard de l’impôt «Dans l’esprit de beaucoup, l’impôt n’est en effet qu’un prélèvement obligatoire. Il n’est plus compris comme étant un pilier de notre pacte républicain. Le fait d’apporter sa contribution au développement d’une politique de solidarité, pour vivre paisiblement dans un ensemble qui s’appelle une nation. Cette mécanique qui amène celui qui paie l’impôt à se sentir exploité et celui qui reçoit une aide à se sentir humilié fait du mal à la citoyenneté. »

« Les jeunes des quartiers ont une énergie formidable… »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 29/03/2011 ;

Tout l’enjeu est de la « guider vers un projet d’avenir positif dans une démarche constructive à l’égard de la société. »

C’est l’un des premiers constats de l’étude qualitative menée par Mme Fabienne Keller, sénatrice, au nom de la Délégation sénatoriale à la prospective. Deux questions sont à l’origine de ce travail : quelles seront les évolutions possibles des facteurs déterminants de l’avenir des jeunes actuellement au collège dans les quartiers dits « sensibles » ? Quel futur à l’horizon 2025 pour ces jeunes adolescents ?

Après avoir rappelé les données socio-économico-historiques de ces quartiers : plus forte proportion de jeunes qu’ailleurs, concentration de fragilité économique et sociale, méconnaissance et préjugés négatifs très forts à leur égard, l’auteure reconnaît que les collèges « y assurent néanmoins très bien leur mission » bien que la qualité de ce travail soit « peu reconnu » et que les dispositifs ne soient « pas à la hauteur des enjeux ».

Que faire pour éviter le scénario catastrophe « les collégiens du ghetto », ou celui du « statu quo » ?

Syndiquer le contenu