rafle

« La Rafle »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/03/2010 ;


Samedi soir, je suis allée au cinéma comme beaucoup d’autres, et dimanche je suis allée voter comme pas assez d’autres.
 
Au cinéma, j’ai vu « La Rafle » et j’ai été étonnée de deux choses : que cette grande salle ne soit pas pleine et qu’il y ait beaucoup de jeunes adolescents avec ou sans leurs parents. Ma jeune voisine était en larmes et reprochait amèrement à sa mère de l’avoir contrainte à voir ce film dont elle savait bien, elle, qu’il la rendrait triste : « On ne va quand même pas au cinéma pour voir ces horreurs là ! C’est fini tout ça ! On est en république ! »

Oui, nous sommes en république, mais à cette époque là aussi, et c’est l’Etat Français qui a complaisamment prêté main forte à cette ignominie, dénaturalisant un certain nombre de personnes pour atteindre le « chiffre », proposant même de déporter les enfants alors que d’autres Etats, moins républicains, laïques et démocratiques que la patrie des droits de l’homme, y mettaient moins de bonne volonté…

A cette époque là aussi l’extrême droite était très présente, à cette époque là aussi on constituait des fichiers, on avait peur des étrangers, la défiance à l’égard du politique était très importante…

Voter est un droit chèrement acquis dont beaucoup sont privés. Pour que l’on « soit en république » comme le disait si bien ma jeune voisine il faut faire vivre la démocratie républicaine et donc exercer son droit de vote.

Syndiquer le contenu