liberté

9 décembre: journée nationale de la laïcité

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/12/2015 ;

Depuis 2011, le 9 décembre a été proclamé journée nationale de la laïcité. Cette journée, passée plutôt inaperçue les premières années, a été mise sur le devant de la scène depuis les événements de janvier 2015. En effet, le président de la République a annoncé qu’il tenait à ce que cette journée soit célébrée dans tous les établissements scolaires.

Pourquoi célébrer la journée de la laïcité le 9 décembre ? Tout simplement parce que c’est la date à laquelle a été votée la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905. Bien que le terme laïcité soit absent de cette loi, elle a permis d’enraciner ce principe en France car depuis, l’Etat « assure la liberté de conscience » et « garantit le libre exercice des cultes ».

Pour fêter le 110ème anniversaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, le ministère de l’Education nationale a diffusé une circulaire afin d’inviter les établissements scolaires à organiser des débats, des conférences, voire à proposer des initiatives pédagogiques autour de la thématique de la laïcité. Les parents sont également invités à y participer.

Colloque « La laïcité : des combats fondateurs aux enjeux d’aujourd’hui »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 22/10/2015 ;

La Ligue de l’Enseignement propose un colloque les samedi 24 et dimanche 25 octobre : « La laïcité : des combats fondateurs aux enjeux d’aujourd’hui » à l’espace Reuilly à Paris.

En effet, depuis la séparation de l’Eglise et l’Etat en 1905, la question de la laïcité reste au cœur des débats politiques et sociétaux. Cette question est revenue sur le devant de la scène, en particulier depuis les événements du 6 janvier 2015.

Aujourd’hui, la notion de laïcité est surtout utilisée pour évoquer la « question multiculturelle », apparaissant comme un problème pour certains acteurs sociétaux. Le débat de 1989 sur des collégiennes portant un foulard à Creil en est une illustration. D’ailleurs, l’autorisation du port du voile est actuellement remise en question à l’université.

La Ligue de l’Enseignement, acteur engagé depuis 150 ans dans le mouvement laïque, « est convaincue que la laïcité est un des principes essentiels de notre société démocratique à l’heure ou la République peine à tenir ses promesses d’égalité, de liberté et de fraternité ».

Journée internationale des droits de l’homme

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/12/2010 ;

«En cette Journée internationale des droits de l’homme, continuons ensemble à faire le nécessaire pour que les générations futures aient une culture des droits de l’homme, et à promouvoir la liberté, la sécurité et la paix dans tous les pays»

Kofi Annan, secrétaire général de l'ONU


La Journée des Droits de l’Homme est l’occasion de rappeler, une fois de plus, que les droits de l’homme ne sont pas acquis et que des millions de personnes en souffrent chaque jour.

 

Des prisonniers d’opinion sont détenus dans 30% de l’ensemble des pays,
La liberté d’expression est restreinte dans 60% de l’ensemble des pays.

(Chiffres Amnesty International, 2009)

Et si les migrations étaient l’une des clés du développement humain ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 9/11/2009 ;

Il y a peu c’était le rapport Stiglitz qui nous parlait de développement humain et d’indice de bien-être. C’est maintenant le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) qui revient sur cette question et présente les migrations comme un facteur de développement ce dont nous avons, il faut le dire, perdu l’habitude.


« Permettre la migration – à l’intérieur où au-delà des frontières – peut potentiellement augmenter la liberté des populations et améliorer la vie de millions de personnes dans le monde » est-il dit dans le Rapport mondial sur le développement humain 2009. Elevé des barrières frontalières, avoir peur et rejeter l’autre serait a contrario contre productif.


Aujourd’hui migrants économiques et demandeurs d’asile se trouvent mêlés dans ce qu’il est convenu d’appeler des « flux migratoires mixtes » que les pays de transit et de destination traitent comme un problème de migration et surtout de migration illégale, faisant peu de cas de la protection des réfugiés ce dont le Haut Commissariat aux Réfugiés s’est ému. Pour nous permettre d’expérimenter la condition d’un réfugié le HCR a conçu un jeu en ligne véritable outil pédagogique accompagné d’un livret pour le professeur. Bonne chance !

Syndiquer le contenu