laïcité

9 décembre: journée nationale de la laïcité

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/12/2015 ;

Depuis 2011, le 9 décembre a été proclamé journée nationale de la laïcité. Cette journée, passée plutôt inaperçue les premières années, a été mise sur le devant de la scène depuis les événements de janvier 2015. En effet, le président de la République a annoncé qu’il tenait à ce que cette journée soit célébrée dans tous les établissements scolaires.

Pourquoi célébrer la journée de la laïcité le 9 décembre ? Tout simplement parce que c’est la date à laquelle a été votée la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905. Bien que le terme laïcité soit absent de cette loi, elle a permis d’enraciner ce principe en France car depuis, l’Etat « assure la liberté de conscience » et « garantit le libre exercice des cultes ».

Pour fêter le 110ème anniversaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, le ministère de l’Education nationale a diffusé une circulaire afin d’inviter les établissements scolaires à organiser des débats, des conférences, voire à proposer des initiatives pédagogiques autour de la thématique de la laïcité. Les parents sont également invités à y participer.

Colloque « La laïcité : des combats fondateurs aux enjeux d’aujourd’hui »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 22/10/2015 ;

La Ligue de l’Enseignement propose un colloque les samedi 24 et dimanche 25 octobre : « La laïcité : des combats fondateurs aux enjeux d’aujourd’hui » à l’espace Reuilly à Paris.

En effet, depuis la séparation de l’Eglise et l’Etat en 1905, la question de la laïcité reste au cœur des débats politiques et sociétaux. Cette question est revenue sur le devant de la scène, en particulier depuis les événements du 6 janvier 2015.

Aujourd’hui, la notion de laïcité est surtout utilisée pour évoquer la « question multiculturelle », apparaissant comme un problème pour certains acteurs sociétaux. Le débat de 1989 sur des collégiennes portant un foulard à Creil en est une illustration. D’ailleurs, l’autorisation du port du voile est actuellement remise en question à l’université.

La Ligue de l’Enseignement, acteur engagé depuis 150 ans dans le mouvement laïque, « est convaincue que la laïcité est un des principes essentiels de notre société démocratique à l’heure ou la République peine à tenir ses promesses d’égalité, de liberté et de fraternité ».

La journée de la jupe

Soumis par: Josette Naiman
Publié le 24/03/2009 ;

La chaîne « ARTE » a diffusé vendredi soir  le film de Jean-Paul Lilienfeld « La journée de la jupe ». Ce film parle d'un collège  de banlieue et de ce qui pourrait s'y passer le jour où un(e) prof pètera un câble.

Une histoire forte, celle d’un prof à bout de nerf à force d’être méprisée par ses élèves : victime en permanence de violence verbales et d’actes malveillants elle prend ses élèves en otages. Une prof, critiquée et même marginalisée par certains de ses collègues et par l’institution scolaire, qui voudrait simplement faire son cours de littérature. A l’opposé du politiquement correct ce film fait plus que dénoncer, il contribue à mon sens au débat récurent sur la faillite du système éducatif en France. Il aborde la violence du langage de tous les jours, la non compréhension de mots simples comme « respect » par exemple. Sans donner de leçon de morale il met en scène des ados sans repère et face à eux des adultes démissionnaires. Il pointe avec une particulière efficacité les difficultés de la mixité fille/ garçon voire son échec. Les garçons refusent de s’asseoir à coté des filles par soi-disant respect pour elles mais n’hésite pas à les traiter de « putes ».

Ici les élèves ne se vivent pas comme élèves mais comme « black, beur ou feuj » et c’est l’arme à la main que ce prof tentera le leur inculquer les valeurs de l’école laïque.


Et si ce n’était pas une fiction ?  A quand la diffusion de ce film dans les collèges …avec un débat bien sur. Une façon comme une autre d’agir pour le respect à l’école avec autre chose que des discours consensuels.

Syndiquer le contenu