enseignement

« Etre et devenir citoyen à l'école : un enjeu en éducation prioritaire ? »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 31/03/2016 ;

Conférence citoyennete 6 avrilL’association SynLab organise une conférence le mercredi 6 avril à 18h30 : « Etre et devenir citoyen à l’école : un enjeu en éducation prioritaire ? ». Cette conférence, portant sur la citoyenneté à l’école, s’adresse principalement à un public d’enseignants dans les écoles primaires et les collèges. Les animateurs et les parents peuvent également y assister.

SynLab est un laboratoire de recherche-action dans le secteur éducatif. Il accompagne les acteurs éducatifs (enseignants, chefs d’établissement, animateurs, parents, etc.) pour leur fournir les outils théoriques et pratiques afin d’accompagner les enfants à développer diverses compétences : esprit critique, confiance en soi, empathie, capacité à communiquer de manière efficace, créativité et prises d’initiatives.

Le 8 mars, c'est la Journée internationale de la femme !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/03/2016 ;

Journée de la femme 2016La Journée internationale de la femme, célébrée aujourd'hui dans de nombreux pays, a été proclamée le 8 mars 1975 par les Nations unies. Elle est née suite aux mouvements sociaux du 20ème siècle en Amérique du Nord et en Europe. Cette Journée est « l'occasion de dresser un bilan des progrès réalisés, d'appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes "ordinaires" qui ont joué un rôle extraordinaire dans l'histoire de leur pays et de leur communauté » (site des Nations unies).

« La parité en 2030 : avancer plus vite vers l'égalité des sexes » !

Pour l'édition 2016, le thème est : « La parité en 2030 : avancer plus vite vers l'égalité des sexes ». Le but est cette année de mettre l'accent sur la mise en place des nouveaux objectifs de développement durable. Pami ces objectifs figurent l'égalité entre les sexes, ainsi que l'éducation de qualité pour tous. Autrement dit, réduire les inégalités existantes entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'éducation. De plus, il s'agit également de mettre en avant l'initiative d'ONU Femmes « Pour un monde 50-50 en 2030 ». Comme son nom l'indique, l'objectif de cette initiative est qu'il n'y ait plus d'inégalités entre les hommes et les femmes d'ici 2030.

La précarité porte atteinte aux droits de l’enfant

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 29/12/2010 ;

Aujourd’hui, 2 millions d’enfants vivent en France sous le seuil de pauvreté.

La précarité affecte la vie de l’enfant dans de nombreux domaines et porte atteinte à ses droits. Les enfants touchés par la précarité cumulent les inégalités face au logement, à la prise en charge de leur santé, à leur parcours scolaire et au maintien des liens avec leur famille.

Malgré les nombreuses lois protectrices des personnes les plus vulnérables qui ont été votées ces dernières années (notamment la loi de 1998 contre l’exclusion, la loi de 2005 pour la cohésion sociale ou encore la loi de 2007 sur le droit au logement opposable) et les budgets conséquents consacrés à la protection sociale et aux politiques familiales, la protection des enfants des familles vulnérables est loin d’être garantie.

Conférence d’actualité « Précarité et réalités des parcours scolaires » 4/5 – Intervention de Valérie Moreau, principale de collège à Cergy

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 1/12/2010 ;

La Défenseure des enfants, Dominique Versini, a tenu le débat ouvert pendant deux journées (jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre) autour des questions de la précarité et de la protection des droits de l’enfant.

Citoyen de demain s’est rendu à la conférence du vendredi matin sur les questions de la précarité en lien avec les parcours scolaires.

 

Compte-rendu de l’intervention de Valérie Moreau.

Conférence de la Défenseure des enfants

Selon Valérie Moreau, il y a un réel « choc de culture » entre les élèves issus de milieux défavorisés et les enseignants, généralement issus de milieux favorisés.

Peut-on enseigner l’Europe ?

Soumis par: soumis par Josette Naiman
Publié le 4/06/2009 ;

Peut-on enseigner l’Europe ? Nicole Allieu-Mary, coordinatrice à l’INRP d’une recherche portant sur l’enseignement de « L’Europe », a posé cette question à l'occasion de la Journée Europe et Éducation du 6 mai 2009, organisée par la Direction des Actions Éducatives de France5 et le Centre Europe direct de la Documentation française. Elle met l’accent au delà des belles initiatives d’enseignants mises en avant pendant cette journée sur la problématique d’un sujet bien difficile. Enseigner l’Europe aujourd’hui c’est : « enseigner un objet incertain. C’est s’interroger sur ses « limites » en tant que continent; c’est réfléchir à ce qui peut fonder une « identité européenne » c’est aborder avec les élèves « les finalités du projet partagé par les nations qui la constituent » permettre de « développer le sentiment d’appartenance à son pays, à l’Union européenne ».

Pour tout dire enseigner l’Europe c’est aborder avec les élèves un débat qui traverse toutes les sociétés européennes et interpelle l’enseignant sur la conception qu’il a de son rôle.

La Journée contre le racisme

Soumis par: Josette Naiman
Publié le 20/03/2009 ;

Le 21 mars est la journée nationale contre le racisme. L’Education nationale a institué une semaine d’éducation contre le racisme, la région Alsace et l’académie de Strasbourg proposent quant à elles que le mois de mars soit le moi de l’autre.

Sans nier la portée réelle de nombre d’actions ponctuelles qui permettent de mettre l’accent sur le sujet on ne dira jamais assez que lutter contre ce fléau est un combat qui doit être permanent.

L’école est faite pour apprendre les langages partagés et c’est dans la qualité de l’enseignement de tous les jours que se met en place l’idéal d’une société ou chacun à sa place et est reconnu pour ce qu’il est. Il appartient aux éducateurs, et ceci dès le plus jeune âge, d’aider les enfants à évacuer la peur de l’autre. Il appartient aussi aux éducateurs de relever chaque dérapage verbal, d’expliquer chaque fois qu’il est nécessaire le sens réel et la portée des termes ou d’actions qui peuvent apparaître comme ordinaires et qui sont de vrais révélateurs de préjugés bien souvent inconscients.

Une journée, une semaine un mois ce n’est certes pas suffisant mais c’est un départ pour que cela se prolonge bien au-delà.

Syndiquer le contenu