élève perturbateur

Regrouper les élèves « perturbateurs » dans des établissements de réinsertion scolaire (ERS)

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 23/07/2010 ;

Une dizaine d’établissements de réinsertion scolaire ouvrira courant 2010-2011 , ils accueilleront chacun une trentaine d’élèves « perturbateurs », de 13 à 16 ans pour une durée d’une à deux années.

L’objectif de ces établissements de réinsertion scolaire est selon le gouvernement d’« accueillir des élèves du second degré en difficulté, dont le comportement nécessite un éloignement et une prise en charge différente ».

Ce dispositif répond à l’exigence de Nicolas Sarkozy de mettre en place de nouvelles structures où l’accent sera mis sur « l'apprentissage de la règle, le respect de l'autorité et le goût de l'effort ».


Le placement dans ces établissements de réinsertion scolaire sera soit volontaire de la part de l’élève et de sa famille ou alors, en cas de refus, il pourra être prononcé au titre de mesure d’assistance éducative.

Ces établissements de réinsertion scolaire sont officiellement des établissements scolaires, mais il faut noter qu’ils sont obligatoirement à l’écart des établissements scolaires classiques.

Les pratiques pédagogiques proposées dans ces établissements seront-elles véritablement profitables et adaptées aux élèves ? Ou est-ce seulement un moyen de les mettre à l’écart ?

Syndiquer le contenu