égalité

Retrouvez les aventures de Vinz et Lou dans une mallette pédagogique !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 24/03/2016 ;

Mallette Vinz et LouVous êtes parent et vous avez des enfants entre 7 et 12 ans ? Vous êtes enseignant, animateur, acteur éducatif et vous accompagnez des enfants en cycle 2 ou 3 (du CP au CM2) ? Cette mallette est faite pour vous ! Elaborée par Tralalere, cette mallette pédagogique a été conçue pour mener des séances de sensibilisation à la citoyenneté de manière ludique et interactive autour de deux thématiques : « j’ai le droit » et « tous pareils, tous différents ».

A travers cette mallette pédagogique, vous pourrez accompagner les enfants à réfléchir sur de nombreux sujets : la citoyenneté, l'égalité filles/garçons, le handicap, la violence, l’alimentation et l’utilisation d’Internet. Pour cela, la mallette comprend deux clés USB, chacune composée de huit parcours pédagogiques numériques, deux livrets pédagogiques pour accompagner à la mise en place des séances de sensibilisation, une affiche « Vinz et Lou », ainsi que trente stickers « Vinz et Lou » pour les enfants.

Le 8 mars, c'est la Journée internationale de la femme !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/03/2016 ;

Journée de la femme 2016La Journée internationale de la femme, célébrée aujourd'hui dans de nombreux pays, a été proclamée le 8 mars 1975 par les Nations unies. Elle est née suite aux mouvements sociaux du 20ème siècle en Amérique du Nord et en Europe. Cette Journée est « l'occasion de dresser un bilan des progrès réalisés, d'appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes "ordinaires" qui ont joué un rôle extraordinaire dans l'histoire de leur pays et de leur communauté » (site des Nations unies).

« La parité en 2030 : avancer plus vite vers l'égalité des sexes » !

Pour l'édition 2016, le thème est : « La parité en 2030 : avancer plus vite vers l'égalité des sexes ». Le but est cette année de mettre l'accent sur la mise en place des nouveaux objectifs de développement durable. Pami ces objectifs figurent l'égalité entre les sexes, ainsi que l'éducation de qualité pour tous. Autrement dit, réduire les inégalités existantes entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'éducation. De plus, il s'agit également de mettre en avant l'initiative d'ONU Femmes « Pour un monde 50-50 en 2030 ». Comme son nom l'indique, l'objectif de cette initiative est qu'il n'y ait plus d'inégalités entre les hommes et les femmes d'ici 2030.

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école

Soumis par: Aide et Action
Publié le 9/10/2014 ;

plan d'action égalité filles garçonsLa question des modules ABCD a permis ces derniers mois à la société civile et à l’ensemble de la communauté éducative de se pencher sur la question d’une éducation à l’égalité entre les filles et les garçons. Ce programme expérimental, mené dans dix académies volontaires, entendait attirer l’attention des enseignants sur le fait que les savoirs qu’ils délivrent reconduisent parfois des inégalités dont ils ne sont pas nécessairement conscients. Ce programme laisse aujourd'hui place à un plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école afin d'étendre et d'amplifier le dispositif. 

Deci-dela participe au Forum-concours de l'ANI "Tous en campagne contre les discriminations"

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 14/05/2014 ;

L’association Afrique et Nouvelles Interdépendances (ANI International) organise le samedi 17 mai, de 10h à 20h30 son forum-concours "Tous en campagne contre les discriminations". L'association Deci-dela participera au forum et animera des ateliers autour des stéréotypes filles/garçons.

Au programme de cette journée :
- des rencontres avec des acteurs de lutte contre les discriminations,
- des ateliers ludiques et gratuits animés par les associations,
- une table-ronde "Comment renforcer les pratiques éducatives dans le domaine de la lutte contre les discriminations ?",
- une remise des prix et une présentation des travaux réalisés par les groupes que l'ANI International accompagne sur le thème de l'égalité pour tous : courts-métrages, expositions photographiques, fresques et chorégraphies.

C’est un droit ! Nous y avons droit ! L’éducation pour les femmes et les filles maintenant !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 2/05/2011 ;

Du 2 au 8 mai se déroule la Semaine mondiale en faveur de l’Education Pour Tous. Il s’agit de sensibiliser le monde entier à l’importance de l’éducation pour tous. Cette année la campagne se focalisera sur l’importance de l’éducation des femmes et des filles car se sont elles qui sont encore le plus souvent privée de l’accès à ce droit humain alors que de nombreuses études montrent combien elle a un effet positif sur le développement humain.

Tester l’accessibilité des lieux accueillant du public, une démarche citoyenne !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 26/04/2011 ;

Clément, Tom, Nina et Marc, quatre enfants valides, de 10 à 13 ans, prennent place dans des fauteuils électriques le temps d’une matinée pour tester le niveau d’accessibilité de leur ville.

Marches, trottoirs et portes deviennent tout à coup de véritables obstacles empêchant souvent totalement l’entrée et le passage dans des lieux publics tels que les restaurants ou les cinémas !

Leur mission ? Tester et noter l’accessibilité des lieux publics qu’ils visitent avec leur fauteuil ! A l’aide de leur mètre ruban et de leur regard aiguisé, les enfants mesurent et évaluent l’accessibilité du lieu.

8 mars 2011 : première journée internationale des femmes pour ONU Femmes

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/03/2011 ;

La nouvelle agence des Nations Unies spécialement dédiée à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes du monde entier a été créée en Juillet 2010.

C’est Madame Michelle Bachelet ancienne présidente du Chili qui en est la première directrice exécutive.

Cette année, à l’occasion de la journée internationale des femmes, l’ONU a choisi de mettre en avant : « L’égalité d’accès à l’éducation, à la formation et aux sciences et technologies : vers un travail décent pour les femmes ».

Le 8 mars 2011 est pour beaucoup de pays la centième édition de la journée internationale de la femme. A cette occasion, l’ONU propose de la rejoindre sur Facebook pour y déposer les mots qui symbolisent les progrès accomplis ou le chemin qui reste à parcourir : http://huwu.org/fr/events/women/iwd/2011/100words.shtml

Aujourd’hui diriez-vous que notre société est juste ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 12/07/2010 ;

C’est la première question que l’IFOP a posée aux citoyens de 12 pays dans le monde aussi différents que les Etats-Unis et la Chine, la France ou le Brésil, à la demande de quatre associations progressistes de nationalité différente dont la Fondation Jean Jaurès.

Pour les Italiens, les Allemands, les Chinois, les Français, les Espagnols et les Brésiliens la réponse est non à plus de 70%. La majorité des personnes interrogées perçoivent une augmentation des inégalités dans leur pays dans les dix dernières années mais c’est le cas de 80% des Français contre seulement 42% des Américains. Les inégalités de salaires sont les premières perçues, viennent ensuite des différences de perception selon le pays, accès aux soins, accès au logement, traitement différent entre les nationaux et les immigrés, patrimoine, éducation… Mais les citoyens de neuf pays sur douze pensent que ce n’est pas inéluctable et que l’on peut lutter contre.

Résultats de l’enquête sur la perception des inégalités dans le monde, par l’IFOP sur le site de la Fondation Jean Jaurès

« Un BUT : l’éducation pour tous » c’est le thème de la semaine mondiale pour l’éducation 2010

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 22/04/2010 ;

Cette année, Coupe du Monde de football oblige, la FIFA s’associe à la campagne mondiale pour l’éducation.

Du 19 au 25 avril la semaine mondiale d’action pour l’éducation met l’accent sur la visibilité des questions relatives au financement de l’éducation pour tous et rappelle aux gouvernements et aux donateurs d’honorer les promesses faites au G8 de Gleneagles.

En effet, bien que l’aide à l’éducation ait augmenté au cours de ces dernières années, il subsiste un déficit de financement de 16 milliards de dollars US par an.

Sans éducation pas de rupture du cycle de la pauvreté, pas de développement de la santé, d’accès à la démocratie, pas de développement durable, pas d’égalité homme femme.

L’UNESCO propose pour thème de « la plus longue leçon du monde » : « le financement d’une éducation publique de qualité : un droit pour tous ».


Les rapports se suivent et convergent : trop d’enfants en France sont victimes de la pauvreté et de l’inefficacité des politiques publiques...

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2010 ;

La Fondation Abbé Pierre a publié son rapport annuel sur le mal logement en France et s’attache à en montrer les conséquences pour les enfants.

A l’occasion du 20ème anniversaire de la Convention des droits de l’enfant la Fondation procède à un inventaire des situations de mal-logement : le « non-logement », les situations d’hébergement chez des tiers ou à l’hôtel, la vie dans des structures d’hébergement collectives et les mauvaises conditions d’habitat (logement dégradé ou sans confort, surpeuplement). Elle montre les conséquences de chaque catégorie de mal-logement sur le développement et l’avenir des enfants qui y sont soumis. Avec ce rapport, on mesure à quel point le logement est devenu la pierre angulaire de la pauvreté et se trouve à l’origine de bon nombre d’entraves au développement et à l’autonomie future de l’enfant.


Le rapport 2009 de l’Observatoire National des Zones Urbaines sensibles établit que, dans ces zones, près d’un mineur sur deux connaît la pauvreté.

33,1% des habitants des ZUS (Zones Urbaines sensibles) vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 908 euros par mois, contre 12% pour le reste du territoire. Ce chiffre atteint 44,3% pour les moins de 18 ans. C’est d’ailleurs dans ces quartiers que la proportion de jeunes au chômage ou en inactivité est la plus élevée : deux fois plus importante qu’ailleurs. Dans les quartiers sensibles, un jeune sur quatre est au chômage ou en inactivité, alors que c’est le cas d’un jeune sur huit dans les autres quartiers des mêmes agglomérations. Un jeune habitant de ZUS a 1,7 fois moins accès à un emploi stable qu’un jeune des autres quartiers. Pour rétablir l’égalité avec les autres quartiers, la qualification ne suffit pas. A diplôme, sexe, origine du père et nationalité égale, un jeune habitant de ZUS aura 1,3 fois moins de chances de trouver un emploi stable qu’un habitant d’autres quartiers.


La Cour des comptes quant à elle recommande l’évaluation des actions éducatives et scolaires dans les quartiers sensibles qui ne semblent pas donner les résultats escomptés.

Le 3 novembre 2009, la Cour des comptes présente un rapport sur l’articulation entre la politique de la ville et l’action de l’Education nationale dans les quartiers sensibles. Cette articulation n’est pas parfaite mais la Cour note qu’en raison de la bonne volonté et du dialogue quotidien entre les intervenants locaux, les problèmes de coordination sont limités. Le rapport remarque pourtant que l’efficacité des différents dispositifs n’est pas suffisamment analysée, l’efficience est ainsi menacée par cette succession d’actions non évalués.

Par ailleurs, la Cour constate l’impact défavorable de l’assouplissement de la carte scolaire. En 2008, les demandes de dérogation ont augmenté de 29%. Des pertes d’effectif allant jusqu’à 10% pour certains collèges, face à des progressions allant jusqu’à 23% pour d’autres. 186 des 254 collèges « ambition réussite » ont d’ailleurs perdu des élèves. Pour ces établissements, cette baisse d’effectif se traduit par une augmentation des inégalités. Inégalités contre lesquels doit lutter la politique d’éducation prioritaire ?

« On pourrait y voir la conséquence de l’enclavement des ZUS, comme celle de l’absence de réseau personnel ou d’autres discriminations. » écrivent les auteurs du rapport.

Syndiquer le contenu