education

La campagne « Pas d’éducation, pas d’avenir » bat son plein

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 13/04/2011 ;

Pas d'éducation, pas d'avenir

La campagne "Pas d'éducation, pas d'avenir" est organisée par Solidarité Laïque et La Ligue de l'enseignement.

L’objectif premier de cette campagne est de rechercher des financements pour le soutien de projets scolaires en Afrique, Moldavie et Haïti, comme par exemple la construction de classes, de latrines, de bibliothèques ou encore par la mise en place d’activités scolaires.

Cette campagne est également l’occasion de mobiliser et de sensibiliser les enfants d’ici à la solidarité internationale et aux différences d’accès à l’éducation.

Envisagée simultanément comme une campagne de collecte et comme un outil pédagogique, cette campagne est organisée jusqu’à la fin de l’année scolaire, laissant ainsi le temps à chacun de construire ses projets.

Une fois n’est pas coutume…

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 28/03/2011 ;

L’Éducation nationale vient de publier un guide destiné aux professionnels sur l’exercice de l’autorité parentale à l’école. Cette initiative, qui vise à rappeler et faire respecter les droits des parents et leur rôle éducatif ne peut qu’être saluée alors qu’une succession de rapports et de lois n’insistaient que sur la prétendue démission des familles et les punitions nécessaires pour y remédier. Bravo donc !


Pour en savoir plus :

L'exercice de l'autorité parentale en milieu scolaire
http://media.education.gouv.fr/file/Les_acteurs/27/8/AutoriteParentale_170278.pdf

Les parents à l'école, sur le site du ministère de l'Éducation nationale
http://www.education.gouv.fr/cid50506/les-parents-a-l-ecole.html

8 mars 2011 : première journée internationale des femmes pour ONU Femmes

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/03/2011 ;

La nouvelle agence des Nations Unies spécialement dédiée à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes du monde entier a été créée en Juillet 2010.

C’est Madame Michelle Bachelet ancienne présidente du Chili qui en est la première directrice exécutive.

Cette année, à l’occasion de la journée internationale des femmes, l’ONU a choisi de mettre en avant : « L’égalité d’accès à l’éducation, à la formation et aux sciences et technologies : vers un travail décent pour les femmes ».

Le 8 mars 2011 est pour beaucoup de pays la centième édition de la journée internationale de la femme. A cette occasion, l’ONU propose de la rejoindre sur Facebook pour y déposer les mots qui symbolisent les progrès accomplis ou le chemin qui reste à parcourir : http://huwu.org/fr/events/women/iwd/2011/100words.shtml

2011 sera l’année européenne du bénévolat et du volontariat

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 4/03/2011 ;

Année européenne 2011 du volontariatProclamée par le Conseil des ministres et le Parlement européen, « l’Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active » mettra à l’honneur, tout au long de l’année les millions de bénévoles et de volontaires qui chaque jour donnent de leur temps, mettent leur énergie, leurs compétences au service de la fraternité, de la solidarité et de la vie dans la cité.

Si les jeunes français sont pessimistes sur leur avenir et leur possibilité de changer le monde ils n’en resteraient pas moins 66% à vouloir s’engager dans une association mais seulement 29% à le faire. Ils sont plus sensibles à la cause de l’environnement qu’à celle de la solidarité et très réfractaires à tout ce qui touche à la politique avec ou sans majuscule. La Secrétaire d’Etat à la jeunesse qui a lancé cette année européenne, avait annoncé, dès le 27 janvier, dans son discours de clôture du colloque de l’Agence pour la valorisation de l’engagement, de nouvelles mesures pour valoriser et reconnaître l’engagement des jeunes.

Alors je fais grève...

Soumis par: Nadia Garcin
Publié le 10/02/2011 ;

Cette année j'ai une classe de CM2, je suis en ZEP zone violence comme on dit...

25 élèves dans la classe, c'est suffisant pour pouvoir être à l'écoute de tous les élèves, mais… et l'année prochaine  (27 ? 28 ?) ?

J'ai, plusieurs niveaux, des enfants qui savent à peine lire à haute voix correctement, cherchent encore un verbe, posent difficilement une addition. 1/4 de ma classe est en très grande difficulté, 1/4 attend aussi de ma part beaucoup d'aide.... les autres ? ils attendent de moi que je fasse aussi mon métier...

Mais pour 1/4 de ma classe, je ne suis pas spécialisée pour les aider comme ils le méritent...

Les français prêts à payer plus d’impôts pour un meilleur service public d’éducation

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 9/02/2011 ;

Le baromètre BVA/Institut Paul Delouvrier souligne depuis 4 ans la dégradation de l’opinion des français à l’égard de l’action de l’Etat en matière de services publics alors que la satisfaction des usagers quant à la qualité de ces derniers progressait cependant régulièrement. Cette année la satisfaction des usagers baisse. 

« Un changement majeur a été constaté pour les services de l'éducation : son caractère prioritaire progresse en effet en flèche tandis que la satisfaction qu’en retirent les Français comme les usagers est en chute libre. » La moitié des français interrogés seraient d’ailleurs prêts à payer plus d’impôts pour l’améliorer ce qui est une totale inversion de la tendance observée ces dernières années.

« Les enfants laissés pour compte »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/01/2011 ;

C’est le titre du rapport d’étude publié il y a peu par le centre de recherche de l’Unicef concernant les inégalités de bien-être des enfants des pays riches. Il se concentre sur les enfants qui dans les pays de l’OCDE risquent de n’être « ni intégrés, ni protégés, dans les sociétés prospères où ils sont nés ». Il pose des questions qui ne peuvent nous laisser indifférents.

« Que ce soit sur le plan de la santé, de l’éducation ou du bien-être matériel, il est inévitable que la situation de certains enfants soit moins bonne que la moyenne. La question centrale est bien : jusqu’où cet écart est-il tolérable ? Existe-t-il un point à partir duquel il est, non pas inévitable, mais susceptible d’être réduit, non pas inéluctable, mais inacceptable ? A partir de quand doit-on parler non de simple disparité mais de véritable inégalité ? » (Unicef)

Polémiques après polémiques deux conceptions s’opposent…

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 8/12/2010 ;

Réforme du cycle élémentaire, lutte contre le décrochage et contre la violence scolaire, ERS, internats d’excellence, évaluation de l’école, des maîtres et des élèves, réforme des programmes de terminale ES, introduction de la philo en seconde …tout ce qui fait polémique aujourd’hui à propos de l’école renvoie à une opposition fondamentale entre deux systèmes philosophiques, deux conceptions de l’homme et de son petit, deux conceptions de l’éducation, deux idéaux sociaux…

L’école et les débats qui l’entourent sont le symptôme de cette question centrale : quelle école, pour former quel citoyen, qui interviendra  dans quelle cité ? Selon les réponses que l’on apporte à ces questions les solutions sont différentes et n’ont rien à voir avec le pragmatisme mais tout avec le politique.

En matière de gestion de la cité il n’y a jamais une seule solution possible mais toujours un choix entre plusieurs solutions. Il semble qu’aujourd’hui tous les choix effectués, malgré le discours qui veut les justifier, renforcent la reproduction des inégalités liées à l’origine sociale et favorisent la formation de « bons petits travailleurs infatigables »… et soumis.

« Dessinons le nouveau collège » : 2ème rencontres des acteurs de l’éducation en Seine-Saint-Denis

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 3/12/2010 ;

Les acteurs de l’éducation en Seine-Saint-Denis se réuniront pour partager leurs expériences et leurs réflexions à propos du collège au quotidien et dessiner ensemble le collège de demain.

Ils apporteront leurs regards éclairés autour des questions telles que celles du cadre éducatif, des espaces partagés pour les élèves, les parents et les enseignants, des équipements numériques et sportifs, des activités culturelles ou encore de la restauration scolaire.

Conférence d’actualité « Précarité et réalités des parcours scolaires » 4/5 – Intervention de Valérie Moreau, principale de collège à Cergy

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 1/12/2010 ;

La Défenseure des enfants, Dominique Versini, a tenu le débat ouvert pendant deux journées (jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre) autour des questions de la précarité et de la protection des droits de l’enfant.

Citoyen de demain s’est rendu à la conférence du vendredi matin sur les questions de la précarité en lien avec les parcours scolaires.

 

Compte-rendu de l’intervention de Valérie Moreau.

Conférence de la Défenseure des enfants

Selon Valérie Moreau, il y a un réel « choc de culture » entre les élèves issus de milieux défavorisés et les enseignants, généralement issus de milieux favorisés.

Syndiquer le contenu