ecole

Les Etats généraux de la violence scolaire se sont tenus à la Sorbonne les 7 et 8 avril 2010

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 13/04/2010 ;

Réunion d’un comité scientifique composé des meilleurs experts mondiaux en la matière pour apporter un avis scientifique , faire savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas, convocation du ban et de l’arrière ban de la « communauté éducative » pour échanger, réfléchir, imaginer, proposer et… le discours d’un ministre qui a bien du mal à combiner les avis émis et le credo gouvernemental…

Pour écouter les exposés et les discours tenus à la Sorbonne :

Du 22 mars à fin juin 2010 l’Europe fête son printemps !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 12/04/2010 ;

Parce que la construction européenne passe aussi par les citoyens des pays membres et leur sentiment d’appartenance à un ensemble plus vaste que la nation, l’Europe organise une campagne qui vise à rapprocher d’elle les jeunes citoyens.

Cette campagne commence le 22 mars et durera jusqu’à fin juin.

Si vous souhaitez associer votre école à cet événement inscrivez-vous sur le site dédié. Les 1000 premières écoles organisant un événement ont reçu un kit spécial pour les aider dans leur organisation.

Le Printemps de l'Europe 2010, célébrez l'Europe dans votre école

Le Printemps de l'Europe sur Educnet

22 octobre : commémorer l’engagement dans la résistance

Soumis par: Citoyen de Demain
Publié le 21/10/2009 ;

Le 22 octobre, les enseignants sont invités à commémorer l’engagement des jeunes dans la résistance par la lecture de la lettre de Guy Môquet. 

Ce jeune lycéen de 17 ans s’est engagé très tôt dans la résistance pour défendre la liberté et la démocratie de son pays. Par la lecture de cette lettre, il s’agit de montrer aux élèves ce qu’a représenté cette période de notre histoire, de leur faire découvrir quel était l’idéal de vie pour lequel ces hommes ont combattu et donné leur vie.

Mais qu’était-ce donc que la « Résistance » ? Qu’y avait-il de commun entre ces mouvements d’horizons si divers, entre des hommes si différents par l’âge, le milieu social, la religion, l’engagement politique, la nationalité…? Sans doute une certaine conception de la liberté, de la démocratie, de l’intérêt général, qui les a conduit à proposer dès 1944 dans la clandestinité et à réaliser ensuite un modèle social dont nous profitons encore aujourd’hui…

Syndiquer le contenu