crime contre l'humanité

27 janvier : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 25/01/2016 ;

Journée de la mémoire des génocidesDepuis 2007, le 27 janvier a été proclamé par l'Union européenne Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. En réalité cette journée existe depuis 2003 mais s'intitulait « Journée de mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité ». Ainsi, on prend donc maintenant en compte la dimension universelle de ces crimes commis contre l'humanité.
Dans la même lignée, les Nations unies ont proclamé le 27 janvier Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste.

La création de cette journée a pour objectif d'inciter tous les établissements scolaires des États membres à engager une réflexion avec leurs élèves sur les génocides et ainsi rappeler l'importance de la tolérance. Les enseignants sont invités à accompagner les élèves dans une réflexion sur les génocides perpétrés au cours du 20ème siècle, tels que l'extermination des Juifs et des Tziganes par les nazis durant la Seconde Guerre Mondiale, le génocide arménien en 1915-1916, le génocide cambodgien de 1975 à 1979 ou le génocide tutsi au Rwanda en 1994.

En 2011, les Outre-mer sont à l’honneur !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/05/2011 ;

2011, l'année des Outre-mer

La France a choisi le 10 mai pour célébrer l’abolition des esclavages.


Il y a dix ans,  le 21 mai 2001, après deux ans d’examen, l’Assemblée Nationale reconnaissait par une loi, dite loi Taubira, que la traite et l’esclavage étaient des crimes contre l’humanité.


A l’occasion de ce dixième anniversaire le Président de la République dévoilera une stèle dans les jardins du Luxembourg et l’Assemblée Nationale, une frise, sur les colonnes du Palais Bourbon rappelant les grandes étapes de l’abolition en France.

Cette année les Outre-mer sont à l’honneur : le nom du poète Aimé Césaire figure désormais au Panthéon à côté de ceux de Victor Schoelcher, Félix Eboué, Victor Hugo ou Jean Moulin.

27 janvier : pour que la mémoire des uns devienne le patrimoine de tous

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 25/01/2011 ;

Il y a 66 ans, le 27 janvier 1945, les troupes de l’Armée rouge pénétraient dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Le 27 janvier est donc la date commémorative de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité.

Chaque année, nous sommes invités à raviver ce souvenir, afin que nous apprenions tous de ces générations qui ont vécu ces temps horribles. Ainsi, nous aurons les moyens d'en reconnaître les symptômes annonciateurs et nous aurons le devoir de rester particulièrement vigilants et prêts à lutter.

Savez-vous quand a été aboli l’esclavage, qui est Victor Schölcher, combien de personnes ont été victimes de la traite...?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/05/2010 ;

C’est le 10 mai qui a été retenu en métropole pour commémorer l’abolition de l’esclavage mais aussi se souvenir que ce n’est qu’en 2001 que la France, le pays des droits de l’Homme, a reconnu l’esclavage comme un crime contre l’humanité.

Cette question centrale du combat pour la dignité humaine est malheureusement toujours d’actualité.

Pour en savoir plus :

- Site du CIDEM :

« La mémoire de la traite négrière de l’esclavage et de leurs abolitions »

Ressources pédagogiques disponibles sur le site du CIDEM

- Site du Ministère de l’Outre-mer : « Le Comité pour la mémoire de l’esclavage »

« Du souvenir à l’avenir »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/01/2010 ;

27 janvier : Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité .

Depuis 2002, les ministres européens de l'éducation ont institué la Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.  La France et l’Allemagne ont retenu la date du 27 janvier, date de la libération du camp d’Auschwitz, pour cette journée du souvenir au service de la prévention.

A cette occasion le Mémorial de la Shoah organise de nombreuses manifestations dans ses murs et s’associe à neuf lieux emblématiques de la Shoah en France : Drancy, Les Milles, Gurs, Izieu, Pithiviers, Beaune La Rolande… 

Dans chaque lieu, une rencontre entre des élèves et des déportés est prévue suivie d’une minute de silence.

Conçu spécifiquement pour les enfants de l’école primaire le Grenier de Sarah est un site d’introduction à l’histoire de la Shoah. Le cercle d’étude de la déportation et de la Shoah a construit une leçon pour les CM2. L’Union des déportés d’Auschwitz propose, à l’usage des plus grands, un DVD-Rom interactif de témoignages enregistrés sur les lieux mêmes.

Syndiquer le contenu