commémoration

27 janvier : pour que la mémoire des uns devienne le patrimoine de tous

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 25/01/2011 ;

Il y a 66 ans, le 27 janvier 1945, les troupes de l’Armée rouge pénétraient dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Le 27 janvier est donc la date commémorative de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité.

Chaque année, nous sommes invités à raviver ce souvenir, afin que nous apprenions tous de ces générations qui ont vécu ces temps horribles. Ainsi, nous aurons les moyens d'en reconnaître les symptômes annonciateurs et nous aurons le devoir de rester particulièrement vigilants et prêts à lutter.

Dernier dimanche d'avril : journée nationale du souvenir de la déportation

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 26/04/2010 ;

Quelques années après la fin de la guerre les anciens déportés et les familles de ceux qui n'avaient pas survécu à la déportation ont souhaité que l’on inscrive au calendrier des commémorations une célébration nationale destinée à préserver la mémoire de la déportation. Le Parlement a voté à l’unanimité une loi pour répondre à ce besoin. La loi du 14 avril 1954 a consacré le dernier dimanche d’avril « Journée nationale du Souvenir des victimes et héros de la déportation ». Au cours de cette journée la nation honore la mémoire de tous les déportés sans distinction, et rend hommage à leur sacrifice. Cette date a été retenue pour sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps.

Sur le site « Chemins de mémoires »

Le mémorial de la Shoah

CRDP de Reims : Journée nationale du souvenir de la déportation

« Du souvenir à l’avenir »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/01/2010 ;

27 janvier : Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité .

Depuis 2002, les ministres européens de l'éducation ont institué la Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.  La France et l’Allemagne ont retenu la date du 27 janvier, date de la libération du camp d’Auschwitz, pour cette journée du souvenir au service de la prévention.

A cette occasion le Mémorial de la Shoah organise de nombreuses manifestations dans ses murs et s’associe à neuf lieux emblématiques de la Shoah en France : Drancy, Les Milles, Gurs, Izieu, Pithiviers, Beaune La Rolande… 

Dans chaque lieu, une rencontre entre des élèves et des déportés est prévue suivie d’une minute de silence.

Conçu spécifiquement pour les enfants de l’école primaire le Grenier de Sarah est un site d’introduction à l’histoire de la Shoah. Le cercle d’étude de la déportation et de la Shoah a construit une leçon pour les CM2. L’Union des déportés d’Auschwitz propose, à l’usage des plus grands, un DVD-Rom interactif de témoignages enregistrés sur les lieux mêmes.

22 octobre : commémorer l’engagement dans la résistance

Soumis par: Citoyen de Demain
Publié le 21/10/2009 ;

Le 22 octobre, les enseignants sont invités à commémorer l’engagement des jeunes dans la résistance par la lecture de la lettre de Guy Môquet. 

Ce jeune lycéen de 17 ans s’est engagé très tôt dans la résistance pour défendre la liberté et la démocratie de son pays. Par la lecture de cette lettre, il s’agit de montrer aux élèves ce qu’a représenté cette période de notre histoire, de leur faire découvrir quel était l’idéal de vie pour lequel ces hommes ont combattu et donné leur vie.

Mais qu’était-ce donc que la « Résistance » ? Qu’y avait-il de commun entre ces mouvements d’horizons si divers, entre des hommes si différents par l’âge, le milieu social, la religion, l’engagement politique, la nationalité…? Sans doute une certaine conception de la liberté, de la démocratie, de l’intérêt général, qui les a conduit à proposer dès 1944 dans la clandestinité et à réaliser ensuite un modèle social dont nous profitons encore aujourd’hui…

Syndiquer le contenu