citoyenneté

Conte-moi au Festival L’Être en Arts

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 4/11/2013 ;

Festival L'Être en ArtsEntre interculturalité et citoyenneté : un mariage possible ?

- Samedi 9 et dimanche 10 novembre 2013 -

A l’occasion de la 1ère édition de son Festival « L’Être en Arts », l’association Passerelles extra-muros a choisi d’aborder la question « Entre interculturalité et citoyenneté : un mariage possible ? ».

Véritable forum d’échanges, cet événement rassemble une cinquantaine d’intervenants les samedi 9 et dimanche 10 novembre, de 10h à 22h30, à travers des conférences, tables rondes, ateliers, stands associatifs et littéraires, spectacles, ainsi qu’une scène ouverte « L’apéro-poésie ».

L’association a pour ambition de donner la parole et un espace d'expression à tous les Acteurs de la ville : artistes, slameurs, poètes, écrivains, historiens, psychanalystes, traducteurs, sociologues, associations et habitants de la ville de Saint-Denis et d'ailleurs.

Pour les membres de l’association, la crise de confiance face au système social et politique dans lequel nous baignons engendre la nécessité de se redéfinir et de s'approprier les questions de citoyenneté, de laïcité, d'égalité, du vivre ensemble ; et d’interroger nos pratiques.
Par son action, et ce festival, l’association souhaite remettre à l’ordre du jour la notion d’altérité. Pourquoi ne pas prendre ce temps pour aussi repenser l’héritage laissé aux futures générations, la place et la trajectoire qui est la nôtre ; in fine, pour interroger le sens du beau, et élever le débat à un niveau poétique ?

Coupe nationale des élèves citoyens 2014

Soumis par: Citoyen Junior
Publié le 29/10/2013 ;

Coupe nationale des élèves citoyensTous les deux ans, l’association Initiadroit organise la Coupe nationale des élèves citoyens. Cette année, elle a choisi pour thème « Tous responsables ? ». Il s’agit de faire réfléchir les élèves sur les domaines dans lesquels la responsabilité d’un citoyen peut être engagée, d’où les sous-thèmes proposés : responsabilité au collège, dans le sport, au travail, en démocratie, etc. 

Une classe ou un groupe d’au moins quinze élèves de même niveau scolaire (de la sixième à la terminale), peut participer. Les candidats auront alors à plancher sur le thème général ainsi que sur le sous-thème réservé à leur niveau. Ils devront rendre leurs travaux avant le 8 janvier 2014.

Le 7ème festival du film d’éducation

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 16/11/2011 ;

7ème festival du film d'éducation

La septième édition du festival du film d’éducation, organisée par les Ceméa, aura lieu du 15 au 19 novembre 2011 au cinéma Pathé Évreux.

Au programme : trente-six films et rencontres avec des réalisateurs, quatre tables rondes pour débattre de grands thèmes de l’éducation et trois web-documentaires à découvrir avec leurs auteurs.

La sélection 2011 présente une grande variété des genres, de formes, de sujets traités, de durée (de 3’ à 123’).

Le festival vous propose de voyager au travers de regards issus de toutes les aires culturelles de notre planète : en Amérique du Sud (Brésil, Colombie), en Asie (Chine, Japon, Vietnam), en Afrique (Afrique du Sud, Algérie, Burkina Faso, Maroc), en Italie, au Royaume-Uni, en Turquie…

Tous les films sont accessibles à toutes et tous… Que des inédits dont six avant-premières, en soirée ou fin d’après-midi… Sans oublier la possibilité de voir, pendant 15 jours, 20 films de la sélection sur la plate-forme WEBTV* et de choisir votre film « coup de cœur » pour lui attribuer le prix des spectateurs.

Citoyenneté, développement durable et sécurité dans les transports : Participez au concours !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 17/10/2011 ;

Concours SNCF - Le respect à la loupe

Vous êtes enseignant, animateur ou éducateur ? Participez au concours « Le respect à la loupe » organisé par la SNCF en partenariat avec l’Anacej.

L'objectif ? Créer avec votre classe ou avec les jeunes, une campagne de sensibilisation sur le développement durable, la sécurité ou encore la citoyenneté dans les transports ferroviaires.


Le conte pour s’ouvrir à la diversité culturelle

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 22/07/2011 ;

« Les contes mettent en scène des petits travers, comme les vices les plus rares de la société, les problèmes familiaux, comme les contraintes politiques. Sous forme de récits brefs, drôlatiques, avec très souvent une petite morale à la clef. Souvent aussi rien du tout. Tirez la leçon vous-même. Mais dans la veillée on commente, on discute, le conte engendre la conversation et la conversation engendre un nouveau conte… »
Lilyan Kesteloot, Directeur de recherches à l'IFAN Université de Dakar

 

Le conte permet à tous de s’ouvrir à de nouveaux horizons, à de nouvelles cultures. Facteur de citoyenneté, le conte permet de créer des liens et une dynamique d’échange entre les enfants.

Lecture pour tous, Musée pour tous : "Viens lire au Louvre"

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 27/05/2011 ;

La politique culturelle est aussi affaire de citoyenneté.

La lecture savante, le musée, la connaissance des œuvres, doivent-ils être ouverts et accessibles à tous ou seulement réservés à une élite ?

Le Louvre, avec les élèves de l’école élémentaire 104, rue de Belleville et des collèges Jean-Baptiste-Clément et Georges-Clemenceau, en lien avec le rectorat de Paris, vous invitent, le 16 juin à 19h, au grand auditorium, à un spectacle de lecture fruit d’un an de travail interdisciplinaire.

Réveillez-vous citoyens !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2011 ;

A l’occasion de son dernier et ultime rapport, en même temps qu’il dresse le bilan de son action, l’ex Médiateur de la République et tout nouveau Président du Conseil économique social et environnemental appelle à un « réveil citoyen ».

De sa place il a pu constater, à travers les dizaines de milliers de réclamations traitées par ses services, combien la citoyenneté se délitait et combien l’intérêt personnel prenait le pas sur toute autre considération. Il en veut pour preuve la nouvelle attitude des français à l’égard de l’impôt «Dans l’esprit de beaucoup, l’impôt n’est en effet qu’un prélèvement obligatoire. Il n’est plus compris comme étant un pilier de notre pacte républicain. Le fait d’apporter sa contribution au développement d’une politique de solidarité, pour vivre paisiblement dans un ensemble qui s’appelle une nation. Cette mécanique qui amène celui qui paie l’impôt à se sentir exploité et celui qui reçoit une aide à se sentir humilié fait du mal à la citoyenneté. »

C’est la semaine du développement durable : changeons nos comportements !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/04/2011 ;

Quand l’avenir de la Planète est aussi dans notre assiette ou quand manger devient un geste citoyen…

Le développement durable c’est certes une question de petits gestes quotidiens mais c’est aussi une question de démocratie, de gouvernance, de transparence et de choix de modèle de développement comme nous le rappelle avec force la catastrophe de Fukushima. En un mot une question de citoyenneté !

Il est urgent de former des citoyens éclairés qui puissent prendre leur destin collectif en main et ne pas le remettre aux bons soins de quelques « experts » faute de formation scientifique et technique suffisante, faute d’intérêt et d’implication pour la chose publique.

Le conseil municipal d’enfants !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 1/04/2011 ;

Le conseil municipal d’enfants a pour objectif de les initier à la vie politique et ainsi à la citoyenneté et à la démocratie.

Elus ou volontaires, les jeunes conseillers travaillent ensemble autour de thématiques ou de projets dans le but d’améliorer la vie dans leur ville. Deux à trois fois par an, ils participent aux conseils municipaux pour apporter leurs propositions et pour en débattre avec les adultes élus.


Un animateur est chargé de suivre le parcours de ces jeunes conseillers. Il les aide à être force de propositions et à développer des projets. Des outils peuvent être utilisés par les animateurs afin de mener à bien cet encadrement.

L’hymne national a désormais un mémorial à Marseille et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen doit être affichée dans toutes les classes.

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 16/03/2011 ;

Monsieur Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, et M. Gaudin, maire de Marseille, ont inauguré le 3 mars dernier le Mémorial de la Marseillaise dans les locaux rénovés de l’ancien club des jacobins, rue Thabanaud. C'est de ce lieu que partirent les Fédérés marseillais pour se rendre à pied à Paris, en juillet 1792, entonnant tout au long de leur périple le chant de l'armée du Rhin, qui deviendra la célèbre Marseillaise.

Syndiquer le contenu