citoyen

Coupe nationale des élèves citoyens 2014

Soumis par: Citoyen Junior
Publié le 29/10/2013 ;

Coupe nationale des élèves citoyensTous les deux ans, l’association Initiadroit organise la Coupe nationale des élèves citoyens. Cette année, elle a choisi pour thème « Tous responsables ? ». Il s’agit de faire réfléchir les élèves sur les domaines dans lesquels la responsabilité d’un citoyen peut être engagée, d’où les sous-thèmes proposés : responsabilité au collège, dans le sport, au travail, en démocratie, etc. 

Une classe ou un groupe d’au moins quinze élèves de même niveau scolaire (de la sixième à la terminale), peut participer. Les candidats auront alors à plancher sur le thème général ainsi que sur le sous-thème réservé à leur niveau. Ils devront rendre leurs travaux avant le 8 janvier 2014.

Le 19e Parlement des enfants : les candidatures sont ouvertes !

Soumis par: Citoyen Junior
Publié le 23/10/2013 ;

Parlement des enfantsLe Parlement des enfants est l’occasion pour de jeunes citoyens de découvrir le parcours et la tâche d’un député, de sa candidature à la proposition et au vote d’une loi.

Les enseignants des classes de CM2 désireux de participer ont jusqu’au mercredi 6 novembre 2013 pour envoyer leur candidature au Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN), sous la forme d’une lettre courte évoquant leurs motivations.

L’enseignant aura alors, à l’aide de supports pédagogiques fournis par l’Assemblée nationale, à rédiger avec sa classe une proposition de loi en lien avec l’un des thèmes de l’année.

Pour cette édition 2014, les thèmes sont la santé (nutrition, hygiène, sport, etc.) et les nouvelles technologies (égalité d’accès aux nouveaux moyens de communication, dangers des nouvelles technologies, échanges sur Internet, etc.).

La citoyenneté en dehors des murs de l’école

Soumis par: Pamela Orellana
Publié le 21/04/2011 ;

Si l’école joue un rôle important dans la formation du citoyen de demain, elle n’est plus la seule. Centres de loisirs, centres sportifs, associations de quartier... nombreux sont les espaces éducatifs, présents dans la ville, qui ont depuis longue date adopté cette mission.  Dans les villes, des citoyens ordinaires se mobilisent au sein d’associations pour aider les jeunes à faire quelques pas vers l’autonomie et l’ouverture au monde.


« Permettre aux enfants et aux jeunes de réussir leurs scolarités et de construire leurs projets personnels et professionnels » est le leitmotiv de Trait d’Union. Une association qui, depuis 1999, travaille dans la ville d’Argenteuil pour aider les enfants à réussir leur scolarité et les jeunes à s’insérer socialement et professionnellement.

L’hymne national a désormais un mémorial à Marseille et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen doit être affichée dans toutes les classes.

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 16/03/2011 ;

Monsieur Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, et M. Gaudin, maire de Marseille, ont inauguré le 3 mars dernier le Mémorial de la Marseillaise dans les locaux rénovés de l’ancien club des jacobins, rue Thabanaud. C'est de ce lieu que partirent les Fédérés marseillais pour se rendre à pied à Paris, en juillet 1792, entonnant tout au long de leur périple le chant de l'armée du Rhin, qui deviendra la célèbre Marseillaise.

Nul n’est censé ignorer la loi… ni son système judiciaire.

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 2/03/2011 ;

Pour permettre à tout un chacun de devenir un citoyen éclairé sur le fonctionnement et les métiers de la justice il suffit désormais de se rendre sur la plateforme multimédia mise en ligne par le ministère de la justice et baptisée Justimemo.

Cette plateforme, qui décrit l’organisation du système judiciaire français et les métiers qui y participent, contient de nombreuses fiches, photos et témoignages qui permettent de comprendre le rôle de chacun et la complexité de l’acte de « juger ».

En  complément, nous recommandons la lecture d’une revue existant depuis quelques mois déjà : « Citoyen junior » qui a pour objectif de faire découvrir le droit dans la vie de tous les jours. Le numéro de février consacre un dossier au droit dans la vie du collège.

« Ceux qui marchent contre le vent »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 31/01/2011 ;

Les français tiendraient le record du peuple le plus pessimiste quant à l’avenir du monde… triste record pour un peuple révolutionnaire, pour la patrie des droits de l’homme… Sortez de votre cocon et de votre solitude ! Réagissez ! Allez contre le vent ! IN-DI-GNEZ-VOUS !

C’est le vœu, sous forme d’injonction, que Stéphane Hessel formule pour les jeunes et moins jeunes citoyens. L’indignation permet en effet d’entrer en résistance et de proposer de nouvelles solutions. A la base de l’innovation sociale se trouve un refus et c’est à partir de ce « Non ! Ce n’est pas tolérable, ce n’est pas juste, ce n’est pas admissible, ce n’est pas possible de laisser faire, plus jamais ça… » , qu’elle se développe…. et permet de dépasser les intérêts particuliers pour viser l’intérêt général.

Polémiques après polémiques deux conceptions s’opposent…

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 8/12/2010 ;

Réforme du cycle élémentaire, lutte contre le décrochage et contre la violence scolaire, ERS, internats d’excellence, évaluation de l’école, des maîtres et des élèves, réforme des programmes de terminale ES, introduction de la philo en seconde …tout ce qui fait polémique aujourd’hui à propos de l’école renvoie à une opposition fondamentale entre deux systèmes philosophiques, deux conceptions de l’homme et de son petit, deux conceptions de l’éducation, deux idéaux sociaux…

L’école et les débats qui l’entourent sont le symptôme de cette question centrale : quelle école, pour former quel citoyen, qui interviendra  dans quelle cité ? Selon les réponses que l’on apporte à ces questions les solutions sont différentes et n’ont rien à voir avec le pragmatisme mais tout avec le politique.

En matière de gestion de la cité il n’y a jamais une seule solution possible mais toujours un choix entre plusieurs solutions. Il semble qu’aujourd’hui tous les choix effectués, malgré le discours qui veut les justifier, renforcent la reproduction des inégalités liées à l’origine sociale et favorisent la formation de « bons petits travailleurs infatigables »… et soumis.

Syndiquer le contenu