association

Forum des enseignants innovants : les inscriptions restent ouvertes jusqu’au 8 novembre

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 4/11/2015 ;

Les vendredi 4 et samedi 5 décembre 2015 se tiendra le 8ème forum des Enseignants Innovants et de l’Innovation Educative (FEIIE). Ce forum a pour objectifs de reconnaître et de valoriser des initiatives innovantes d’enseignant-e-s et de personnels de l’éducation. Il est organisé par le Café pédagogique en partenariat avec 15 associations d’enseignants, le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche et Canopé.

Cette rencontre sera l’occasion de rendre visibles toutes les initiatives prises par des acteurs éducatifs novateurs. Il s’agira également pour eux de partager leurs expériences, de proposer de nouveaux projets, ainsi que d’impulser une dynamique collective.

L’organisation de ce forum vient également de plusieurs constats autour de l’accès à l’école : la manière dont est organisée l’école tend à exclure certain-e-s élèves du système scolaire et à en favoriser d’autres et l’évolution des nouvelles technologies n’est pas assez prise en compte au sein de l’école.

Conte et Numérique : nos ateliers clés en main

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 12/10/2012 ;

Que vous soyez enseignants, éducateurs, bibliothécaires, travailleurs sociaux ou bénévoles au sein d’une association, créez vos propres ateliers à partir de ces outils disponibles gratuitement…

 

● Un atelier intergénérationnel "Entre tradition et innovation"
● Un atelier de remédiation "La fourmi et le roi Salomon"

Journée d’étude : Quelles complémentarité(s) et cohérence(s) éducatives dans un territoire ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 25/05/2012 ;

Journée d'étude : Quelles complémentarité(s) et cohérence(s) éducatives dans un territoire ?

Vous êtes enseignant, travailleur social, ou parent et vous vous interrogez sur les complémentarités et cohérences éducatives dans un territoire ? Aide et Action et la Maison Départementale de l’Education du Val-d’Oise organisent une journée d’échange et de réflexion autour de cette thématique (6 juin 2012).


Plusieurs questions seront abordées :

  • • Comment faire pour que l’aide apportée à cet enfant en difficulté lui soit réellement bénéfique ?
    • Comment apporter à l’ensemble des acteurs (familles, enseignants, professionnels de l’éducation) une compréhension globale des espaces éducatifs présents dans un territoire et au-delà ?
    • Quel rôle les associations, les collectivités locales peuvent-elles jouer aux côtés de l’école, dans la construction d’une logique de coéducation avec les familles ?
    • Quels sont les outils et les pratiques permettant de donner une cohérence éducative entre les différents espaces éducatifs, et à l’intérieur de chacun d’eux ?

100% Educ pop : la campagne est lancée!

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 21/06/2011 ;

Le CNAJEP lance une grande campagne pour l’éducation populaire. Objectif : répertorier toutes les activités d’éducation populaire aux quatre coins de la France et rappeler les messages clés de l’éducation populaire : l’éducation tout au long de la vie dans un échange réciproque des savoirs, complémentaire de l’école et de la famille.

Ce sont des dizaines de milliers d’associations de proximité qui la font exister en proposant des activités concourant à l’intérêt général.

Pour une éducation interculturelle

Soumis par: Pamela Orellana
Publié le 16/05/2011 ;

Diversité culturelle

L’interculturalité, c’est quoi ? Comment aller à la rencontre de « l’autre », de celui qui a une autre culture, une autre religion, un autre savoir que le mien ? Comment vivre à ses côtés, échanger et partager nos deux univers ? Ces questions primordiales à l’heure où la rencontre avec l’autre est souvent diabolisée, voire ignorée seront discutées le mercredi 22 Juin dans le cadre d’une journée de réflexion au Centre Nationale d’Arts et Métiers (CNAM) de Paris.

Associations, parents et enseignants sont invités à participer à cette journée. Elle sera l’occasion de réfléchir au terme même d’« interculturel », qui tend trop souvent à convoquer les cultures, les identités et non les individus. "Pour nous, la rencontre de l’autre radical qu’est l’étranger permet de mieux comprendre la rencontre avec tout « autre », car toute communication est un défi et concerne des sujets et non des cultures" affirme Marie José Barbot enseignante-chercheuse et organisatrice de la journée.

Tester l’accessibilité des lieux accueillant du public, une démarche citoyenne !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 26/04/2011 ;

Clément, Tom, Nina et Marc, quatre enfants valides, de 10 à 13 ans, prennent place dans des fauteuils électriques le temps d’une matinée pour tester le niveau d’accessibilité de leur ville.

Marches, trottoirs et portes deviennent tout à coup de véritables obstacles empêchant souvent totalement l’entrée et le passage dans des lieux publics tels que les restaurants ou les cinémas !

Leur mission ? Tester et noter l’accessibilité des lieux publics qu’ils visitent avec leur fauteuil ! A l’aide de leur mètre ruban et de leur regard aiguisé, les enfants mesurent et évaluent l’accessibilité du lieu.

La citoyenneté en dehors des murs de l’école

Soumis par: Pamela Orellana
Publié le 21/04/2011 ;

Si l’école joue un rôle important dans la formation du citoyen de demain, elle n’est plus la seule. Centres de loisirs, centres sportifs, associations de quartier... nombreux sont les espaces éducatifs, présents dans la ville, qui ont depuis longue date adopté cette mission.  Dans les villes, des citoyens ordinaires se mobilisent au sein d’associations pour aider les jeunes à faire quelques pas vers l’autonomie et l’ouverture au monde.


« Permettre aux enfants et aux jeunes de réussir leurs scolarités et de construire leurs projets personnels et professionnels » est le leitmotiv de Trait d’Union. Une association qui, depuis 1999, travaille dans la ville d’Argenteuil pour aider les enfants à réussir leur scolarité et les jeunes à s’insérer socialement et professionnellement.

Le « Magazine 100% junior » reçoit l’aide de 20 000 entrepreneurs français. C’est pas une bonne nouvelle ça ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 23/03/2011 ;

20 000 entrepreneurs français, regroupés derrière l’association Smile Charities, unis dans le cadre d’un réseau social réservé aux entrepreneurs (www.weeql.com), ont décidé de donner à leurs actions un visage solidaire.

En 2011, ils ont souhaité que l’ensemble de leurs dons revienne au Magazine 100% Junior, initié par l’association Aide et Action dans une école du Val d’Oise.

Citoyen de demain qui a relaté cette expérience sur son site s’en réjouit au plus haut point.

2011 sera l’année européenne du bénévolat et du volontariat

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 4/03/2011 ;

Année européenne 2011 du volontariatProclamée par le Conseil des ministres et le Parlement européen, « l’Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active » mettra à l’honneur, tout au long de l’année les millions de bénévoles et de volontaires qui chaque jour donnent de leur temps, mettent leur énergie, leurs compétences au service de la fraternité, de la solidarité et de la vie dans la cité.

Si les jeunes français sont pessimistes sur leur avenir et leur possibilité de changer le monde ils n’en resteraient pas moins 66% à vouloir s’engager dans une association mais seulement 29% à le faire. Ils sont plus sensibles à la cause de l’environnement qu’à celle de la solidarité et très réfractaires à tout ce qui touche à la politique avec ou sans majuscule. La Secrétaire d’Etat à la jeunesse qui a lancé cette année européenne, avait annoncé, dès le 27 janvier, dans son discours de clôture du colloque de l’Agence pour la valorisation de l’engagement, de nouvelles mesures pour valoriser et reconnaître l’engagement des jeunes.

C’est de moi qu’ils parlent là?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 16/12/2010 ;

L’Unicef France, à l’occasion de l’année de la jeunesse, a souhaité donner la parole aux adolescents et a demandé à la SOFRES de réaliser une étude auprès d’un échantillon représentatif de 500 adolescents de 13 à 18 ans. L’objectif était de savoir quelle est leur perception de la situation des droits de l’enfant en France et de leur place dans la société française.

Il ressort de l’enquête réalisée en octobre que les jeunes interrogés sont plutôt satisfaits de leur sort et de leurs relations avec les adultes proches d’eux : parents et professeurs.

Ils pensent que le droit qui doit être prioritairement défendu est le droit à l’éducation. Pour cela ils font confiance aux grandes institutions  internationales, aux associations, aux acteurs de proximité plutôt qu’aux hommes politiques. Ce manque de confiance s’appuie sur un discours public globalisant et trop souvent peu flatteur à leur égard dans lequel ils ne se reconnaissent pas.

Syndiquer le contenu