assemblée nationale

Le 19e Parlement des enfants : les candidatures sont ouvertes !

Soumis par: Citoyen Junior
Publié le 23/10/2013 ;

Parlement des enfantsLe Parlement des enfants est l’occasion pour de jeunes citoyens de découvrir le parcours et la tâche d’un député, de sa candidature à la proposition et au vote d’une loi.

Les enseignants des classes de CM2 désireux de participer ont jusqu’au mercredi 6 novembre 2013 pour envoyer leur candidature au Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN), sous la forme d’une lettre courte évoquant leurs motivations.

L’enseignant aura alors, à l’aide de supports pédagogiques fournis par l’Assemblée nationale, à rédiger avec sa classe une proposition de loi en lien avec l’un des thèmes de l’année.

Pour cette édition 2014, les thèmes sont la santé (nutrition, hygiène, sport, etc.) et les nouvelles technologies (égalité d’accès aux nouveaux moyens de communication, dangers des nouvelles technologies, échanges sur Internet, etc.).

En 2011, les Outre-mer sont à l’honneur !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/05/2011 ;

2011, l'année des Outre-mer

La France a choisi le 10 mai pour célébrer l’abolition des esclavages.


Il y a dix ans,  le 21 mai 2001, après deux ans d’examen, l’Assemblée Nationale reconnaissait par une loi, dite loi Taubira, que la traite et l’esclavage étaient des crimes contre l’humanité.


A l’occasion de ce dixième anniversaire le Président de la République dévoilera une stèle dans les jardins du Luxembourg et l’Assemblée Nationale, une frise, sur les colonnes du Palais Bourbon rappelant les grandes étapes de l’abolition en France.

Cette année les Outre-mer sont à l’honneur : le nom du poète Aimé Césaire figure désormais au Panthéon à côté de ceux de Victor Schoelcher, Félix Eboué, Victor Hugo ou Jean Moulin.

La loi contre l’absentéisme scolaire votée en première lecture

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/07/2010 ;

Sous le couvert des notions de responsabilité, respect de la règle et d’autorité, la loi pour lutter contre l’absentéisme scolaire a été adoptée mardi dernier, le 29 juin 2010, en première lecture.

Cette loi prévoit la suspension des allocations familiales en cas d’absence de plus de quatre demi-journées non justifiées par mois. Elle sera appliquée à la rentrée scolaire 2010-2011.

La possibilité de suspension des allocations familiales était déjà prévue par la loi du 31 mars 2006 relative à l’égalité des chances. Elle était sous la responsabilité des présidents de conseils généraux qui n’appliquaient, selon Éric Ciotti que peu cette loi.

Aujourd’hui cette responsabilité est confiée aux directeurs d’établissement et aux inspecteurs d’académie, autrement dit à des fonctionnaires tenus d’appliquer la loi.

Cette loi prévoit un mode de réaction gradué allant de l’avertissement des familles à la suspension des allocations familiales, jusqu’à leur suppression.

Les droits de l’enfant à l’ordre du jour du Parlement des enfants

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/06/2010 ;

Forum  des enseignants innovants et de l'innovation éducative

Le 5 juin 2010 s’est déroulée la 16e édition du "Parlement des enfants". Organisée chaque année par l’Assemblée nationale en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale depuis 1994, cette manifestation offre aux élèves de CM2 une leçon d’éducation civique "grandeur nature". 

Il s’agit de découvrir la fonction de législateur, de la rédaction d’un projet de loi à sa discussion, et de l’exercer le temps d’un Parlement des enfants. Cette année les thèmes retenus étaient les « droits de l’enfant » et « la sécurité et la santé, risques et prévention ».


Pendant que les enfants réfléchissaient à l’Assemblée nationale sur une proposition de loi visant à mieux faire connaître et protéger leurs droits, le Sénat examinait le projet de loi sur le Défenseur des droits qui devait absorber le Défenseur des enfants et La Halde notamment, au profit d’un Défenseur des Droits beaucoup plus général et proche de l’actuel Médiateur de la République. Après avoir sorti le Défenseur des enfants des attributions du nouveau Défenseur des Droits par un vote incontestable, les Sénateurs l’y ont réintégré le lendemain par un nouveau vote à la demande du gouvernement.

La paresse est mère de tous les vices

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 11/05/2010 ;

En janvier, le Président de la République annonçait que la "mallette des parents", dispositif développé par l’académie de Créteil avec le soutien de Martin Hirsch alors Haut Commissaire à la Jeunesse pour lutter contre l’absentéisme scolaire serait proposée à d’autres académies.

Cet hiver, l’innovation était un devoir, cette innovation avait été évaluée par de distingués économistes et ses résultats étant positifs elle serait étendue. Voilà un raisonnement qui se tient !

En avril, le ministre de l’Education nationale réunit le gratin mondial de la recherche sur la violence scolaire. Tous ces chercheurs en accord avec les « hommes de terrain » concluent à l’inefficacité des mesures uniquement coercitives. Ils disent qu’il faut faire venir les parents à l’école pour que les enfants y viennent aussi. Que propose le ministre ? La suppression des allocations familiales pour responsabiliser les parents dont les enfants oublient le chemin de l’école ! L’innovation a été emportée par le vent du printemps !

Voilà un raisonnement difficile à suivre ! Quelle étape avons-nous raté ?
Et bien ! Mais oui bien sûr ! Que n’y avions-nous pensé immédiatement ! Il s’agit du lien entre absentéisme et violence ! Bien entendu …

"Les absentéistes ne sont pas nécessairement des délinquants. Mais ce qui est certain c'est que beaucoup de mineurs délinquants ont un problème avec l'école" nous dit le député Eric Ciotti auteur du projet de loi qui sera bientôt débattu à l’Assemblée Nationale.

Il est bien connu que la paresse est mère de tous les vices…

Une leçon d’éducation grandeur nature

Soumis par: Josette Naiman
Publié le 4/06/2009 ;

Le Parlement des enfants réunit chaque année, depuis 1994, 577 enfants élus par leurs camarades de classe pour représenter l’ensemble des circonscriptions législatives de métropole et d’Outre-mer.  Cette manifestation est organisée en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et se déroule au Palais Bourbon.

Il s’agit d’offrir aux écoliers scolarisés en cours moyen deuxième année (CM2) une leçon d’éducation civique « grandeur nature », en leur proposant de découvrir la fonction de législateur et de l’exercer le temps d’un Parlement des enfants. Ils sont à cet effet invités à rédiger, sous la conduite de leurs instituteurs qui les accompagnent dans cette réflexion, une proposition de loi, au terme d’une discussion qui doit leur apprendre ce qu’est le débat démocratique.

Syndiquer le contenu