Surveiller et punir

Soumis par: Soumis par Josette Naiman
Publié le 4/02/2010 ;

« Patience et longueur de temps

          Font plus que force ni que rage » 

Jean de La Fontaine ne ferait-il plus partie de notre « culture commune » ? 


Depuis Pinel libérant les fous de leurs chaînes dont la statue se dresse devant la Salpêtrière et que jeune étudiante on me montrait comme le promoteur d’une nouvelle approche de la psychiatrie et des « populations dangereuses » que de chemin parcouru dans la compréhension et la prise en charge des troubles psychiques et du comportement mais….. que de retour en arrière au nom de la sécurité et du droit des victimes en si peu d’années…

Depuis Rousseau demandant qu’on libère les enfants de leurs langes, Dewey aux Etats Unis, Montessori en Italie, Makarenko et Korczak en Russie, Decroly, Freinet, Claparède et tant d’autres, je croyais acquis que l’éducation prime sur la répression, que la culture prime sur la nature…

Erreur ! Grave erreur !

Enfermer, surveiller et punir, encore et toujours, voilà la réponse de nos gouvernants au mal être de certains de nos enfants, à la peur récurrente des « populations à risques ».

« Surveiller et punir » restent l’obsession des puissants.

Citoyens de demain restez vigilants. Rien n’est jamais acquis… 

Pour en savoir plus :

La France enferme des nourrissons

Un couvre feu pour les mineurs de moins de 13 ans

Une loi contre les intrusions scolaires

Surveiller et punir, naissance de la prison. Michel FOUCAULT. NRF . GALLIMARD.1975 315p

Pff discket

cest pa drole!

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage