La mort d’un combattant des libertés

Soumis par: Josette Naiman
Publié le 8/10/2009 ;

Le 2 octobre 2009 - Marek Edelman s'est éteint, à Varsovie, à l'âge de 88 ou 90 ans. Il a eu une longue vie au cours de laquelle il fut l’un des fondateurs de l’Organisation juive de combat.

En avril 1943, alors que les Allemands avaient décidé de « liquider » les 60 000 personnes restant dans le ghetto, il fit partie des résistants qui, avec des moyens dérisoires, ont tenus tête aux nazis pendant trois semaines. Il fut le dernier commandant de cette insurrection héroïque. Réussissant à fuir le ghetto, il participa également au soulèvement de Varsovie en 1944.

Marek Edelman fut l’une des grandes figures de la Résistance juive, et milita toute sa vie pour la démocratie en Pologne. Une anecdote qu’il raconte résume bien sa personnalité et son engagement Jeune militant du parti socialiste juif (le Bund), Marek Edelman a 18 ou 20 ans, lorsque l'Allemagne envahit la Pologne et occupe Varsovie. Une scène de 1939 rue Zelaszna, à Varsovie dans le quartier Juif, qui n'est pas encore le Ghetto, le marque profondément : deux officiers Allemands font monter un Juif âgé sur un tonneau, et lui coupent progressivement la barbe avec un grand ciseau de tailleur. Un attroupement se forme, les gens rient de la scène. Marek Edelman raconte : "C'est là que j'ai compris que le plus important, c'est de ne pas se laisser poser sur un tonneau - Tu comprends? Tout ce que j'ai fait par la suite, c'est pour ne pas me laisser faire!"

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage