La loi contre l’absentéisme scolaire votée en première lecture

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/07/2010 ;

Sous le couvert des notions de responsabilité, respect de la règle et d’autorité, la loi pour lutter contre l’absentéisme scolaire a été adoptée mardi dernier, le 29 juin 2010, en première lecture.

Cette loi prévoit la suspension des allocations familiales en cas d’absence de plus de quatre demi-journées non justifiées par mois. Elle sera appliquée à la rentrée scolaire 2010-2011.

La possibilité de suspension des allocations familiales était déjà prévue par la loi du 31 mars 2006 relative à l’égalité des chances. Elle était sous la responsabilité des présidents de conseils généraux qui n’appliquaient, selon Éric Ciotti que peu cette loi.

Aujourd’hui cette responsabilité est confiée aux directeurs d’établissement et aux inspecteurs d’académie, autrement dit à des fonctionnaires tenus d’appliquer la loi.

Cette loi prévoit un mode de réaction gradué allant de l’avertissement des familles à la suspension des allocations familiales, jusqu’à leur suppression.



Quelques réactions :

Philippe Meirieu, spécialiste de la pédagogie et professeur des universités en Sciences de l'éducation : « De même qu'on ne lutte plus contre le chômage, mais contre les chômeurs, on ne luttera plus contre le décrochage scolaire, la démobilisation des élèves, les difficultés des familles, mais contre la prétendue démission des parents »

Anne-Sophie Benoit, présidente de l’Andev (Association nationale des directeurs de l’éducation des villes de France) : « Nous relevons un décalage entre la réalité du terrain et la volonté du gouvernement, qui risque de pénaliser les plus précaires et d’accentuer les inégalités sociales. Certes, les collectivités locales agissent en compensateurs de ces inégalités, mais cela va devenir difficile »

Yves Durant, député socialiste : « Vous faites payer aux plus démunis votre renoncement à l'égalité des chances ! »

Marie-Hélène Amiable, députée PCF : « Le remède ne fera que stigmatiser davantage les familles en grande difficulté »


En savoir plus :

Article de l’AFP (par Anne-Marie Ladoues) « Absentéisme scolaire: l'Assemblée adopte le texte suspendant les allocations »

Proposition de loi visant à lutter contre l’absentéisme scolaire, adoptée par l’Assemblée nationale en première lecture

Éric Ciotti, sur France 3, à propos du projet de loi contre l’absentéisme scolaire

Loi du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances

Le contrat de responsabilité parentale : un rappel des obligations

Décret relatif au contrat de responsabilité parentale

Lutte contre l'absentéisme scolaire

En effet, je suis tout à fait d'accord avec ce qui est écrit car on ne fera qu'accroître la stigmatisation des familles en grande difficulté si la suppression des allocations familiales s'effectue.Je pense aussi que cela ne fera qu'augmenter l'absentéisme qui devient un fléau car on ne cherche pas à instaurer un dialogue en responsabilisant le jeune qui s'absente et essayer de comprendre- cela est essentiel!- les raisons pour lesquelles il s'absente car l'Unaf( dans une enquête) montre que les raisons de l'absentéisme scolaire sont complexes et que les parents ne sont pas démissionnaires pour autant! Il en va aussi de la responsabilité des établissements scolaires, si on leur donne les moyens, bien sûr... Vous pouvez lire à ce sujet plusieurs articles relatifs à l'absentéisme sur le blog
http://www.vivacours.fr/
vos commentaires et témoignages sont les bienvenus.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage