« Les enfants laissés pour compte »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 10/01/2011 ;

C’est le titre du rapport d’étude publié il y a peu par le centre de recherche de l’Unicef concernant les inégalités de bien-être des enfants des pays riches. Il se concentre sur les enfants qui dans les pays de l’OCDE risquent de n’être « ni intégrés, ni protégés, dans les sociétés prospères où ils sont nés ». Il pose des questions qui ne peuvent nous laisser indifférents.

« Que ce soit sur le plan de la santé, de l’éducation ou du bien-être matériel, il est inévitable que la situation de certains enfants soit moins bonne que la moyenne. La question centrale est bien : jusqu’où cet écart est-il tolérable ? Existe-t-il un point à partir duquel il est, non pas inévitable, mais susceptible d’être réduit, non pas inéluctable, mais inacceptable ? A partir de quand doit-on parler non de simple disparité mais de véritable inégalité ? » (Unicef)

Ce rapport compare les pays riches entre eux grâce à un indicateur commun qui permet de mesurer les inégalités dans la partie inférieure de la distribution et donc de faire ressortir les pays qui réussissent le mieux ainsi qu’un seuil « en deçà duquel il est possible de ne pas chuter » (Unicef).

Parmi les 24 pays considérés, en matière de bien-être matériel assuré à ses enfants les plus pauvres la France est : 5ème, en matière de bien-être éducationnel : 23ème, et en matière de bien-être sanitaire : 15ème. Ceci lui confère 6 points sur 8 ce qui est un très mauvais résultat car plus le nombre de points est élevé plus les inégalités sont grandes.

Ces résultats viennent corroborer les données PISA 2009 et renforcer, s’il en était  besoin, le cri d’alarme de la Défenseure des enfants sur la situation des enfants pauvres. En France, 8 millions de personnes dont 2 millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté avec un revenu inférieur à 950 euros par mois après transferts sociaux et la moitié d’entre elles vivent avec moins de 773 euros par mois. « Ces enfants cumulent des inégalités au regard de leur logement (600 000 enfants mal logés, 10 000 enfants vivant en CHRS, et 6 000 enfants de moins de 3 ans en centres maternels…), de la prise en charge de leur santé, de leur parcours scolaire et du maintien des liens familiaux (143 800 enfants placés). » (Défenseure des enfants)
 

Pour en savoir plus :


Bilan Innocenti 9 (Unicef) : « Les enfants laissés pour compte : Tableau de classement des inégalités de bien-être entre les enfants des pays riches ».
http://www.unicef.fr/userfiles/Bilan_Innocenti9(1).pdf

Rapport annuel 2010 de la Défenseure des enfants, « Précarité et protection des droits de l’enfant – Etats des lieux et recommandations »
http://www.defenseurdesenfants.fr/pdf/RappThem2010.pdf

La France, mauvaise élève des pays riches en matière d’éducation (Unicef) :
http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/la-france-mauvaise-eleve-des-pays-riches-en-matiere-d-education-2010-12-09

Quand les pays riches laissent tomber leurs enfants les plus pauvres (Unicef) :
http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/quand-les-pays-riches-laissent-tomber-leurs-enfants-les-plus-pauvres-2010-12-03

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage