Politique

Politique

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école

Soumis par: Aide et Action
Publié le 9/10/2014 ;

plan d'action égalité filles garçonsLa question des modules ABCD a permis ces derniers mois à la société civile et à l’ensemble de la communauté éducative de se pencher sur la question d’une éducation à l’égalité entre les filles et les garçons. Ce programme expérimental, mené dans dix académies volontaires, entendait attirer l’attention des enseignants sur le fait que les savoirs qu’ils délivrent reconduisent parfois des inégalités dont ils ne sont pas nécessairement conscients. Ce programme laisse aujourd'hui place à un plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école afin d'étendre et d'amplifier le dispositif. 

L'éducation exclut aussi. Agissons !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 3/07/2012 ;

L'éducation exclut aussi, campagne d'Aide et Action

Combien d’enfants aujourd’hui scolarisés sortent de l’école épanouis et suffisamment bien armés pour s’intégrer socialement, trouver un emploi et se construire une vie meilleure? C'est face à ce constant que l’association Aide et Action lance une campagne de sensibilisation vers les publics français.

En France, 1 enfant sur 5 de moins de 15 ans n’a pas acquis les compétences de base. En Afrique Sub-saharienne, 4 jeunes adultes sur 10, ayant passé au moins 5 ans à l’école, sont analphabètes.

Inégalités sociales et territoriales, discriminations, pédagogies inadaptées, pénurie d’enseignants, pauvreté sont aujourd’hui autant de raisons qui impactent l’accès de tous à une éducation de qualité et réduisent les perspectives d’avenir de toute une jeunesse.

Parce que l’éducation ne joue plus son rôle d’intégration et d’ascenseur social, Aide et Action, forte de 30 ans d’expériences en France et à l’international dans le secteur éducatif, tire aujourd’hui la sonnette d’alarme. L’association se propose de repenser l’école, de l’ouvrir sur le monde, de reconsidérer la relation parents-enseignants, et de replacer l’enfant au cœur de l’enseignement. Autant d’initiatives simples, à échelle humaine, qui redonneront sens, valeur et qualité à l’éducation.

Retrouvez l'intégralité du dossier de Campagne.

Dominique Baudis sera le premier Défenseur des droits

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/06/2011 ;

Proposé par le Président de la République pour être le premier titulaire du poste de Défenseur des droits, Dominique Baudis a été auditionné aujourd’hui par les commissions des Lois de chacune des deux chambres du Parlement qui ont approuvé sa nomination.

Une page « Défenseur des droits » a été mise en ligne. Elle donne les informations nécessaires pour saisir la nouvelle autorité : http://defenseurdesdroits.fr/

Où PISA continue d’interroger notre système éducatif : la discipline

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 1/06/2011 ;

« l’enquête PISA n’apporte aucune preuve soutenant
la thèse d’une détérioration problématique du climat de
discipline en classe et du décrochage progressif des élèves
par rapport à leurs études. En réalité, entre 2000 et 2009,
la discipline en classe et les relations entre élèves et
enseignants se sont même améliorées. »



L’OCDE continue de tirer les enseignements de l’enquête PISA 2009. Cette fois, elle s’attache à faire ressortir les liens entre discipline en classe, climat scolaire et résultats des élèves.

Le bâton serait-il la seule manière de venir à bout de mineurs récalcitrants ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 23/05/2011 ;

C’est ce que semblent penser les sénateurs qui ont accepté le projet de loi relatif à « la participation des citoyens à la justice pénale et le jugement des mineurs ».

Ce projet de loi, qui remet profondément en cause la philosophie de notre justice des mineurs et sa spécialisation, est examiné en procédure d’urgence alors qu’un projet de Code de la justice pénale des mineurs est en préparation depuis 2008.

Les professionnels de la justice, les éducateurs, les associations de protection de l’enfant et l’Unicef s’élèvent contre la création d’un tribunal correctionnel pour les 16-18 ans en désaccord avec les accords internationaux de majorité pénale à 18 ans.

« Les enfants n’ont qu’un seul droit c’est de se taire et il est même question de le leur ôter. »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 28/04/2011 ;

« Les enfants n’ont qu’un seul droit c’est de se taire et il est même question de le leur ôter. »

Sentence familiale. Auteur inconnu.



Dimanche l’autorité indépendante « Défenseur des enfants » disparaît, absorbée par le tout nouveau « Défenseur des droits » dont il devient un adjoint dont les moyens d’action restent à ce jour inconnus. La France est le premier pays à supprimer cette autorité dont la création est explicitement demandée par l’ONU et qu’elle avait instituée en 2000.

Réveillez-vous citoyens !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2011 ;

A l’occasion de son dernier et ultime rapport, en même temps qu’il dresse le bilan de son action, l’ex Médiateur de la République et tout nouveau Président du Conseil économique social et environnemental appelle à un « réveil citoyen ».

De sa place il a pu constater, à travers les dizaines de milliers de réclamations traitées par ses services, combien la citoyenneté se délitait et combien l’intérêt personnel prenait le pas sur toute autre considération. Il en veut pour preuve la nouvelle attitude des français à l’égard de l’impôt «Dans l’esprit de beaucoup, l’impôt n’est en effet qu’un prélèvement obligatoire. Il n’est plus compris comme étant un pilier de notre pacte républicain. Le fait d’apporter sa contribution au développement d’une politique de solidarité, pour vivre paisiblement dans un ensemble qui s’appelle une nation. Cette mécanique qui amène celui qui paie l’impôt à se sentir exploité et celui qui reçoit une aide à se sentir humilié fait du mal à la citoyenneté. »

C’est la semaine du développement durable : changeons nos comportements !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/04/2011 ;

Quand l’avenir de la Planète est aussi dans notre assiette ou quand manger devient un geste citoyen…

Le développement durable c’est certes une question de petits gestes quotidiens mais c’est aussi une question de démocratie, de gouvernance, de transparence et de choix de modèle de développement comme nous le rappelle avec force la catastrophe de Fukushima. En un mot une question de citoyenneté !

Il est urgent de former des citoyens éclairés qui puissent prendre leur destin collectif en main et ne pas le remettre aux bons soins de quelques « experts » faute de formation scientifique et technique suffisante, faute d’intérêt et d’implication pour la chose publique.

« Les jeunes des quartiers ont une énergie formidable… »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 29/03/2011 ;

Tout l’enjeu est de la « guider vers un projet d’avenir positif dans une démarche constructive à l’égard de la société. »

C’est l’un des premiers constats de l’étude qualitative menée par Mme Fabienne Keller, sénatrice, au nom de la Délégation sénatoriale à la prospective. Deux questions sont à l’origine de ce travail : quelles seront les évolutions possibles des facteurs déterminants de l’avenir des jeunes actuellement au collège dans les quartiers dits « sensibles » ? Quel futur à l’horizon 2025 pour ces jeunes adolescents ?

Après avoir rappelé les données socio-économico-historiques de ces quartiers : plus forte proportion de jeunes qu’ailleurs, concentration de fragilité économique et sociale, méconnaissance et préjugés négatifs très forts à leur égard, l’auteure reconnaît que les collèges « y assurent néanmoins très bien leur mission » bien que la qualité de ce travail soit « peu reconnu » et que les dispositifs ne soient « pas à la hauteur des enjeux ».

Que faire pour éviter le scénario catastrophe « les collégiens du ghetto », ou celui du « statu quo » ?

Aux urnes citoyens ! Les dimanches 20 et 27 mars les français renouvellent la moitié de leurs représentants aux Conseils Généraux

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/03/2011 ;

Élections cantonales 2011

Les élections cantonales ont pour objet l’élection des conseillers généraux, à raison d’un par canton. Leur renouvellement se fait par moitié tous les trois ans. Ce sont des élections au suffrage universel direct depuis la loi de 1871.

Cependant, cette année les candidats élus exerceront un mandat de seulement trois ans, contre 6 ans lors des précédents renouvellements. En effet, la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales prévoit que la totalité des 6 000 conseillers généraux et conseillers régionaux seront désormais remplacés par 3 500 conseillers territoriaux à partir de 2014. La circonscription électorale est le canton qui est une subdivision du département. Chaque canton élit un représentant via un scrutin majoritaire uninominal à deux tours.

Syndiquer le contenu