avril 2011

Le conseil municipal d’enfants !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 1/04/2011 ;

Le conseil municipal d’enfants a pour objectif de les initier à la vie politique et ainsi à la citoyenneté et à la démocratie.

Elus ou volontaires, les jeunes conseillers travaillent ensemble autour de thématiques ou de projets dans le but d’améliorer la vie dans leur ville. Deux à trois fois par an, ils participent aux conseils municipaux pour apporter leurs propositions et pour en débattre avec les adultes élus.


Un animateur est chargé de suivre le parcours de ces jeunes conseillers. Il les aide à être force de propositions et à développer des projets. Des outils peuvent être utilisés par les animateurs afin de mener à bien cet encadrement.

C’est la semaine du développement durable : changeons nos comportements !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 6/04/2011 ;

Quand l’avenir de la Planète est aussi dans notre assiette ou quand manger devient un geste citoyen…

Le développement durable c’est certes une question de petits gestes quotidiens mais c’est aussi une question de démocratie, de gouvernance, de transparence et de choix de modèle de développement comme nous le rappelle avec force la catastrophe de Fukushima. En un mot une question de citoyenneté !

Il est urgent de former des citoyens éclairés qui puissent prendre leur destin collectif en main et ne pas le remettre aux bons soins de quelques « experts » faute de formation scientifique et technique suffisante, faute d’intérêt et d’implication pour la chose publique.

Agir quotidiennement pour la planète avec Vinz et Lou

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 7/04/2011 ;

A l’occasion de la semaine du développement durable, découvrez les animations « Vinz et Lou veillent au grain » pour sensibiliser avec humour les 7‐12 ans à la répercussion de leurs actions quotidiennes sur l’environnement.


Trier les déchets, ne pas jeter de manière intempestive, éteindre l’ordinateur et la lumière ne sont‐ils pas des actes à la portée des enfants ? Si Vinz et Lou ne peuvent agir directement sur le réchauffement planétaire, ils peuvent, comme tous les enfants de leur âge, être attentifs à leurs gestes au quotidien.

 

Vinz et Lou veillent au grain, ou comment Vinz et Lou deviennent des éco-citoyens responsables

Un citoyen averti en vaut deux…

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 8/04/2011 ;

Les catastrophes n’arrivent pas que chez les autres ! S’il y a, fort heureusement, peu de séismes en France, nous sommes néanmoins sujets depuis quelques années à des tempêtes particulièrement importantes, des inondations, des orages, des avalanches qui semblent nous prendre par surprise et révèlent brusquement nos faiblesses après beaucoup de dégâts humains et matériels.

Afin d’aider à la prise de conscience des « risques majeurs existants en France » le Ministère de l’écologie lance un concours ouvert aux jeunes de 7 à 18 ans, en classe ou individuellement : « Les risques, ma commune et moi ». Les jeunes sont invités à enquêter sur un risque local et à rédiger un article ou réaliser un reportage vidéo sur ce risque.

Le concours « Les risques majeurs, tu connais ? » :
http://www.prim.net/concours/les-risques-majeurs-tu-connais

Combien de « petit Chose » dans nos classes qui passent inaperçus ?

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 12/04/2011 ;

« Hé ! vous, là-bas, le petit Chose !» Je lui avais
dit pourtant plus de vingt fois que je m'appelais
Daniel Ey-sset-te… À la fin, mes camarades
me surnommèrent « le petit Chose », et le
surnom me resta… »

Alphonse Daudet. Le Petit Chose.

La campagne « Pas d’éducation, pas d’avenir » bat son plein

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 13/04/2011 ;

Pas d'éducation, pas d'avenir

La campagne "Pas d'éducation, pas d'avenir" est organisée par Solidarité Laïque et La Ligue de l'enseignement.

L’objectif premier de cette campagne est de rechercher des financements pour le soutien de projets scolaires en Afrique, Moldavie et Haïti, comme par exemple la construction de classes, de latrines, de bibliothèques ou encore par la mise en place d’activités scolaires.

Cette campagne est également l’occasion de mobiliser et de sensibiliser les enfants d’ici à la solidarité internationale et aux différences d’accès à l’éducation.

Envisagée simultanément comme une campagne de collecte et comme un outil pédagogique, cette campagne est organisée jusqu’à la fin de l’année scolaire, laissant ainsi le temps à chacun de construire ses projets.

« Repères pour éduquer JUNIOR » une nouvelle collection du CIDEM

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/04/2011 ;

Dans le cadre des « Itinéraires pour la citoyenneté » et pour compléter les collections dédiées aux tout-petits (4-7 ans) « Repères pour éduquer des tout-petits » et aux collégiens (à partir de 12 ans) « Repères pour éduquer » le CIDEM sort une nouvelle collection destinée cette fois aux 8-12 ans : « Repères pour éduquer JUNIORS ».

Dans le cadre de la journée du 10 mai : Journée de la Mémoire de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, et du 10ème anniversaire de la loi Taubira, le premier numéro est consacré à l'histoire et la mémoire de l'esclavage.

Réveillez-vous citoyens !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 19/04/2011 ;

A l’occasion de son dernier et ultime rapport, en même temps qu’il dresse le bilan de son action, l’ex Médiateur de la République et tout nouveau Président du Conseil économique social et environnemental appelle à un « réveil citoyen ».

De sa place il a pu constater, à travers les dizaines de milliers de réclamations traitées par ses services, combien la citoyenneté se délitait et combien l’intérêt personnel prenait le pas sur toute autre considération. Il en veut pour preuve la nouvelle attitude des français à l’égard de l’impôt «Dans l’esprit de beaucoup, l’impôt n’est en effet qu’un prélèvement obligatoire. Il n’est plus compris comme étant un pilier de notre pacte républicain. Le fait d’apporter sa contribution au développement d’une politique de solidarité, pour vivre paisiblement dans un ensemble qui s’appelle une nation. Cette mécanique qui amène celui qui paie l’impôt à se sentir exploité et celui qui reçoit une aide à se sentir humilié fait du mal à la citoyenneté. »

La citoyenneté en dehors des murs de l’école

Soumis par: Pamela Orellana
Publié le 21/04/2011 ;

Si l’école joue un rôle important dans la formation du citoyen de demain, elle n’est plus la seule. Centres de loisirs, centres sportifs, associations de quartier... nombreux sont les espaces éducatifs, présents dans la ville, qui ont depuis longue date adopté cette mission.  Dans les villes, des citoyens ordinaires se mobilisent au sein d’associations pour aider les jeunes à faire quelques pas vers l’autonomie et l’ouverture au monde.


« Permettre aux enfants et aux jeunes de réussir leurs scolarités et de construire leurs projets personnels et professionnels » est le leitmotiv de Trait d’Union. Une association qui, depuis 1999, travaille dans la ville d’Argenteuil pour aider les enfants à réussir leur scolarité et les jeunes à s’insérer socialement et professionnellement.

Tester l’accessibilité des lieux accueillant du public, une démarche citoyenne !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 26/04/2011 ;

Clément, Tom, Nina et Marc, quatre enfants valides, de 10 à 13 ans, prennent place dans des fauteuils électriques le temps d’une matinée pour tester le niveau d’accessibilité de leur ville.

Marches, trottoirs et portes deviennent tout à coup de véritables obstacles empêchant souvent totalement l’entrée et le passage dans des lieux publics tels que les restaurants ou les cinémas !

Leur mission ? Tester et noter l’accessibilité des lieux publics qu’ils visitent avec leur fauteuil ! A l’aide de leur mètre ruban et de leur regard aiguisé, les enfants mesurent et évaluent l’accessibilité du lieu.

« Les enfants n’ont qu’un seul droit c’est de se taire et il est même question de le leur ôter. »

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 28/04/2011 ;

« Les enfants n’ont qu’un seul droit c’est de se taire et il est même question de le leur ôter. »

Sentence familiale. Auteur inconnu.



Dimanche l’autorité indépendante « Défenseur des enfants » disparaît, absorbée par le tout nouveau « Défenseur des droits » dont il devient un adjoint dont les moyens d’action restent à ce jour inconnus. La France est le premier pays à supprimer cette autorité dont la création est explicitement demandée par l’ONU et qu’elle avait instituée en 2000.