août 2010

Mouvements pédagogiques en danger !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 5/08/2010 ;

L’ICEM, le GFEN et les CRAP-Cahiers pédagogiques se voient diviser leurs subventions par deux !

Dérisoires pour l’Education nationale, vitales pour ces associations, la baisse des subventions a été annoncée le 2 juillet 2010 et prendra effet dès la rentrée scolaire.

D’après le Communiqué du CRAP-Cahiers pédagogiques et du GFEN : « La décision de supprimer la moitié de ces postes ne peut qu’être interprétée que comme un acte d’hostilité à l’égard des mouvements pédagogiques ».

La FSU considère que « dans une période où la formation initiale et continue est menacée, où l’aide aux élèves en difficulté devient de plus en plus nécessaire pour assurer la réussite de tous les élèves, l’apport des mouvements pédagogiques dans la réflexion sur les pratiques professionnelles, les démarches pédagogiques et la recherche en éducation est indispensable. »

L’UNSA rappelle les apports incontestables de ces trois mouvements pédagogiques : « Ces trois mouvements ont apporté des réflexions, des propositions, des démarches novatrices qui ont modifié les pratiques pédagogiques et ouvert des débats sur l’évaluation, la vie des établissements, les technologies au service de l’éducation… »

Une ligne de bus pour expérimenter le respect et la citoyenneté

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 13/08/2010 ;

Depuis plusieurs années le Conseil général de Seine-Saint-Denis a lancé une initiative autour des transports en commun. La « ligne d’un jour » !

Cette année c’est au tour d’une quarantaine d’élèves de 5ème à la 4ème des collèges Camille Claudel (Villepinte) et Pierre de Ronsard (Tremblay-en-France) de faire l’expérience.

Pendant une demi-journée, cette ligne ponctuelle et fictive circule dans les rues de Seine-Saint-Denis. Ce sont les élèves qui ont déterminé l’itinéraire et les arrêts. Ils ont également mis en place toute l’organisation du bus : du règlement intérieur jusqu’à la vente et le contrôle des titres de transports en passant par le respect des personnes prioritaires, comme les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Année internationale de la jeunesse

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 23/08/2010 ;

Année internationale de la jeunesse

L’Année internationale de la jeunesse a été lancée le 12 août 2010, avec pour thème le dialogue et de la compréhension mutuelle. L’objectif de cet évènement est de promouvoir les idéaux de la paix, du respect des droits de l’homme et de la solidarité entre générations, cultures, religions et civilisations.

Qui sont les jeunes ?

Selon l’ONU les jeunes constituent la tranche d’âge comprise entre 15 et 24 ans. Ils représentent 1,2 milliard de personne, soit 18% de la population mondiale. 87% d’entre eux vivent dans des pays en développement.

Pourquoi une année internationale de la jeunesse ?
Les jeunes sont des acteurs du changement, ils contribuent au développement de leur pays et du monde en s’attaquant aux problèmes les plus complexes. « Leurs idéaux, leur énergie et leur conception du monde sont essentiels à la poursuite du développement des pays dans lesquels ils vivent » (ONU).

« Au moment où nous lançons cette Année internationale, nous devons reconnaître et célébrer ce que la jeunesse peut apporter à l’avènement d’un monde plus sûr et plus juste. Efforçons-nous de faire une place aux jeunes dans les processus de décision, les politiques et les programmes qui préparent leur avenir et le nôtre. »
M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU
Année internationale de la jeunesse, le 12 août 2010


Site de l’Année internationale de la jeunesse

http://www.un.org/fr/events/youth2010/ 

La souffrance à l’école

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 31/08/2010 ;

Journée du refus de l'échec scolaire

Pour sa 3e édition, le 22 septembre 2010, la Journée du refus de l’échec scolaire (JRES), organisée par l’AFEV et parrainée par l’Unicef, s’intéressera plus particulièrement aux souffrances à l’école.

« Plus d’un tiers des élèves déclarent avoir « parfois mal au ventre avant d’aller à l’école ou au collège ». Pour 35% d’entre eux, ces maux de ventre sont dus principalement à la peur, au stress ou encore à l’absence d’envie d’aller à l’école. » (Baromètre 2008 Afev)

Vous vous sentez concernés par ces questions ? Vous voulez agir pour lutter contre l’échec scolaire et la souffrance à l’école ?

Pour cela Citoyen de demain et l’Unicef vous proposent un dossier pédagogique sur le thème du « Bien vivre à l’école ». Ce dernier est composé de 3 séquences pédagogiques, pour ouvrir le débat et mener des ateliers en classe durant toute l’année.

Partenaire de cette journée du 22 septembre, Citoyen de demain se mobilisera toute l’année contre la souffrance à l’école pour promouvoir toutes les initiatives allant dans ce sens. Participez le 22 septembre et toute l’année scolaire et n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences.

Pour recevoir le dossier pédagogique cliquez ici