février 2010

Surveiller et punir

Soumis par: Soumis par Josette Naiman
Publié le 4/02/2010 ;

« Patience et longueur de temps

          Font plus que force ni que rage » 

Jean de La Fontaine ne ferait-il plus partie de notre « culture commune » ? 


Depuis Pinel libérant les fous de leurs chaînes dont la statue se dresse devant la Salpêtrière et que jeune étudiante on me montrait comme le promoteur d’une nouvelle approche de la psychiatrie et des « populations dangereuses » que de chemin parcouru dans la compréhension et la prise en charge des troubles psychiques et du comportement mais….. que de retour en arrière au nom de la sécurité et du droit des victimes en si peu d’années…

Depuis Rousseau demandant qu’on libère les enfants de leurs langes, Dewey aux Etats Unis, Montessori en Italie, Makarenko et Korczak en Russie, Decroly, Freinet, Claparède et tant d’autres, je croyais acquis que l’éducation prime sur la répression, que la culture prime sur la nature…

Erreur ! Grave erreur !

Enfermer, surveiller et punir, encore et toujours, voilà la réponse de nos gouvernants au mal être de certains de nos enfants, à la peur récurrente des « populations à risques ».

« Surveiller et punir » restent l’obsession des puissants.

Citoyens de demain restez vigilants. Rien n’est jamais acquis… 

2010, année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 12/02/2010 ;

Près de 80 millions d’Européens, c’est à dire 17% de la population, sont concernés par la pauvreté

« Ils vivent dans l’insécurité, et manquent de ce que la plupart des gens tiennent pour acquis. » lit-on sur le site internet dédié à cette action alors que l’Europe est l’une des régions les plus riche du monde.


L’objectif principal de cette année est de sensibiliser à ces questions en donnant voix aux inquiétudes des victimes de la pauvreté et de l’exclusion sociale, de remettre en question les stéréotypes et les perceptions collectives liés à la pauvreté, de favoriser l’engagement en faveur de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.


Cette année sera marquée par deux conférences européennes en janvier et en décembre, une initiative artistique pour rapprocher le monde de la création de celui des victimes de la pauvreté et de l’exclusion sociale, des journées spéciales de formation destinées aux médias et aux décideurs, des manifestations locales et nationales dans chaque État membre. Au nombre de ces manifestations, on comptera des campagnes de sensibilisation, des ateliers, ainsi que des séminaires d’information dans les écoles.

Et quand tu seras grand…. ? Imagine ton avenir !

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 15/02/2010 ;

Du 11 janvier au 31 mai l’ONISEP et ses partenaires proposent un jeu concours.

Utilisable de façon individuelle, le jeu-concours « l’avenir s’imagine ! » se prête parfaitement à une utilisation en groupe dans le cadre scolaire. En école primaire comme en collège et lycée, il peut servir de support d’introduction à des actions de découverte des métiers, de l’emploi, des formations, du monde du travail et à une prise de conscience sur le thème de l’égalité entre les hommes et les femmes. Un citoyen est aussi une personne qui participe à la vie de la cité par son activité professionnelle.

Chaque mois des lots à gagner !

Sur le site de "L'Avenir s'imagine"

Des actions et des ressources pour lutter contre les préjugés, les stéréotypes et la violence qu’ils génèrent

Soumis par: Citoyen de demain
Publié le 18/02/2010 ;

Racisme, sexisme, homophobie, xénophobie autant de maux qui prennent leur origine dans des préjugés, des images de l’autre « toutes faites », des « généralisations hâtives », que nous construisons dans notre petite enfance ou dont nous nous imprégnons très tôt dans notre environnement : famille, amis, milieu social et professionel, mais qui circulent aussi dans les livres scolaires, les films, les émissions de télévisions, les journaux … Nous n’en sommes pas conscients mais ils dictent nos réactions spontanées, celles que l’on a « avant de réfléchir ». Apprendre à débusquer ces préjugés et stéréotypes est une action éducative citoyenne.

De nombreuses associations proposent des ressources et des interventions pour aider à ce travail dans les écoles.