Le statut de la femme

Télécharger la fiche thématique
Le statut de la femme
8 Mars, journée internationale des femmes
Statut de la femme
Statut de la femme
« La femme a droit de monter sur l’échafaud; elle doit avoir également celui de monter à la tribune ». Olympe de Gouge auteure de la déclaration des droits de la femme de 1791.

« La femme naît libre et demeure l’égale à l’homme en droit » (Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, art. I).

« La loi doit être l’expression de la volonté générale ; toutes les citoyennes et tous les citoyens doivent concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation ; elle doit être la même pour tous : toutes les citoyennes et tous les citoyens étant égaux à ses yeux, doivent être également admissibles à toutes les dignités, places et emplois publics, selon leurs capacités, et sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents. » (Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, art. VI).
Statut de la femme
L’égalité entre les hommes et les femmes ne va pas de soi. Il suffit de remonter l’histoire du XXème siècle pour s’en rendre compte. Il y a 50 ans une femme ne pouvait pas travailler sans l’autorisation de son mari, il y a 65 ans une femme ne pouvait pas voter, il y a un siècle une femme ne pouvait pas disposer de son salaire.

Tout au long du XXème siècle, les femmes se sont battues pour acquérir ces droits. Selon une étude réalisée par OpinionWay en février 2008, les jeunes filles (15-18 ans) d’aujourd’hui sont moins de 5% à s’imaginer femmes aux foyers. 82% d’entre elles aspirent à des professions où l’indépendance d’esprit est importante : artiste, chef d’entreprise ou profession libérale. Lorsqu’elles sont interrogées sur la cause des femmes, elles mentionnent deux sujets principaux : la lutte contre les violences faites au femmes et contre les écarts de salaires.

Aujourd’hui encore l’égalité des hommes et des femmes reste une vigilance constante. Des commissions dans différentes instances sont chargées de veiller au respect de cette égalité.
Quelques dates clé de l’émancipation des femmes en France au XXème siècle
En 1804, le code Napoléon revient sur toutes les avancées de la Révolution française en matière de droit des femmes. La femme est considérée comme mineure sa vie durant. Elle passe de la tutelle de ses parents à celle de son mari. Il faudra aux femmes plus d’un siècle pour reconquérir points par points leur liberté :
1882 : L’école primaire est obligatoire pour les filles comme pour les garçons
1907 : La femme mariée obtient le droit de disposer de son salaire
1924 : Les programmes scolaires du secondaire sont identiques pour les filles et les garçons. Les femmes accèdent au baccalauréat
1928 : Loi instituant le congé maternité
1944 : Droit de vote et d’éligibilité
1946 : Le principe d’égalité entre les hommes et les femmes est inscrit dans la Constitution
1965 : Les femmes peuvent exercer une profession et ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari
1967 : La loi Neuwirth autorise la contraception
1972 : Le principe de l’égalité de rémunération entre hommes et femmes est inscrit dans la loi
1975 : La loi Veil autorise l’Interruption Volontaire de Grossesse, confirmée en 1979
1983 : Loi Roudy sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
1992 : Loi sanctionnant le harcèlement sexuel
1995 : Création d’un observatoire de la parité
2000 : Convention interministérielle d’égalité des chances filles/garçons dans le système éducatif
- Loi sur l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux
- Résolution sur la participation équilibrée des femmes et des hommes à la vie professionnelle et familiale















Qu’entend-t-on par féminisme, sexisme, misogynie, machisme ?
La misogynie ou le machisme : la misogynie ou la misandrie consiste en un mépris ou une haine du sexe opposé, conduisant bien évidemment à des attitudes sexistes, car il n’y a dans ce cas pas de possibilité d‘égalité entre les sexes. Le machisme, de « macho » signifiant « mâle » en espagnol, désigne le comportement d’un homme se conduisant de manière grossière avec une femme du fait de son sexe.

Féminisme : on a parfois tendance aujourd’hui à dénigrer le féminisme en y accolant des comportements radicaux parfois violents rejetant les hommes. Tout au long du XXème siècle, les femmes se sont battues pour acquérir des droits. Les mouvements féministes se sont mobilisés pour permettre aux femmes d’accéder à l’éducation (accès aux études secondaires, au baccalauréat, à l’université), au droit de vote (1945), à la maîtrise de leur corps (contraception, avortement) et aujourd’hui encore pour accéder à des responsabilités politiques et à une égalité dans le travail (parité, égalité dans les traitements, accès aux responsabilités).

Sexisme : Ce terme a fait son apparition dans les années soixante avec les luttes féministes aux Etats-Unis. Il qualifie un système de société dans laquelle le genre sexuel est facteur de discrimination, au même titre que peut l’être la couleur de la peau. Ainsi, par extension, l’ensemble des lois, institutions, comportements individuels ou collectifs qui légitiment ou perpétuent la supériorité d’un genre sur l’autre peuvent être qualifiés de sexiste. En général, le genre féminin est considéré comme étant celui qui est inférieur.







La journée internationale des femmes à l’ONU
Source : Site de l’ONU consacré au 8 Mars
L’idée d’une Journée internationale de la femme a vu le jour au tournant des XIXe et XXe siècle, période caractérisée dans le monde industrialisé par l’expansion et l’effervescence, une croissance démographique explosive et des idéologies radicales.
La Journée internationale de la femme est l’histoire de femmes ordinaires qui ont fait l’histoire ; elle puise ses racines dans la lutte que mènent les femmes depuis des siècles pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes. Dans l’antiquité grecque, Lysistrata a lancé une « grève sexuelle » contre les hommes pour mettre fin à la guerre ; pendant la Révolution française, des Parisiennes demandant « liberté, égalité, fraternité » ont marché sur Versailles pour exiger le suffrage des femmes.
La Journée internationale de la femme (le 8 mars) est célébrée par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans maints pays, c’est un jour de fête nationale. Lorsque les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques, se réunissent pour célébrer leur Journée, elles peuvent voir, si elles jettent un regard en arrière, qu’il s’agit d’une tradition représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement.


L’égalité des filles et des garçons dans l’éducation
Source : A quoi joues-tu ? Un programme des CEMEA

« Les stéréotypes de sexe structurent nos représentations mentales et notre interprétation du monde : rôles, activités, qualités, pouvoirs… Peu «visibles» à notre conscience, nous les avons intériorisés au fil de notre socialisation, ils n’en sont pas moins très actifs, prégnants. Nous n’avons pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour les faire ressurgir.»
Ce projet s’est fixé comme ambition de faire intégrer la déconstruction des stéréotypes et des rôles sociaux sexués dans les programmes de formation aux métiers de la petite enfance. Ce projet a été sélectionné (2004-2006) par la Commission européenne, la DG emploi et affaires sociales et le programme d’action communautaire en matière d’égalité entre hommes et femmes. Son contenu reste bien d’actualité.
Sur ce site, vous trouverez des fiches pédagogiques pour travailler à la déconstruction des stéréotypes et des rôles sociaux sexués dans les programmes de formation aux métiers de la petite enfance.

Thèmes abordés avec de nombreuses fiches:
• Sensibilisation à l’égalité et aux stéréotypes
• Implication personnelle, zoom sur les représentations à l’œuvre
• Déconstruire, comprendre les mécanismes
• Intégrer l’égalité dans les pratiques éducatives












Ressources et Liens
ATELIERS
Comité de lecture Télémaque
Le groupe du comité de lecture Télémaque a étudié le thème de l’image de la femme, de l’homme, de la petite fille et du petit garçon dans la littérature de jeunesse et propose des fiches d'activités accompagnées d'une bibliographie sur ce thème.
http://www.crdp.ac-creteil.fr/telemaque/comite/fem-masculin.htm
Trivial sexist
Un jeu de questions-réponses pour mettre des mots sur le sexisme et susciter la réflexion. Le « Trivial Sexist » est également une façon ludique de mettre en lumière les inégalités qui demeurent entre les hommes et les femmes. D’autres ressources à commander sur le même site.
http://www.viefeminine.be/spip.php?article387
Parcours de femmes/filles
Le comité des Métallos organise des ateliers pour la version 2009 de «parcours de femmes/fille» des ateliers sur le thème «et le boulot comment ça va ?». L’an passé, le thème qui avait été choisi était «la représentation de l’image des femmes à travers la publicité et les médias». Il y a là des idées à creuser pour créer des ateliers.
http://www.lesmetallos.org/actions/ateliers.html
AGIR
Avec Aide et action
Aide et Action, ONG de développement par l’éducation, s’engage pour ce droit à l’éducation de qualité de toutes les femmes et les filles.
http://www.aide-et-action.org/fr/a-propos-de-nous/nos-domaines-dinterven...
Amnesty International : Campagne mondiale "Halte à la violence à l'encontre des femmes"
L’actualité, des campagnes pour agir, des rapports pour s’informer.
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/agir/campagnes/femmes
EN SAVOIR PLUS
Historique du 8 mars
8mars.info propose de découvrir l’histoire de cette journée à travers une chronologie interactive, des portraits de femmes et des liens pour s’informer sur les recherches et les actions menées autour de cette thématique.
http://8mars.info/histoire-du-8-mars
Site du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes
L’actualité en matière de droits des femmes en France.
http://femmes.gouv.fr/
La parité à l'école, en matière salariale et en politique
La parité à l'école : plus de compétences, moins de réussite pour les filles
Plus motivées que les garçons, mieux intégrées à la vie scolaire, les filles sont malgré tout moins nombreuses dans les filières prestigieuses. Une étude de l'INSEE analyse les résultats scolaires des filles et des garçons âgés de 15 ans. Il apparaît que les garçons sont deux fois plus nombreux à se trouver dans les plus bas niveaux de compétences scolaires (20% contre 10%). Elles excellent dans la lecture où elles surpassent nettement les garçons : une fille sur deux lit au moins un roman par mois, quand ce n'est le cas que d'un tiers des garçons. Ceux-ci préfèrent lire des B.D. ou leur messagerie électronique (67% des filles n'en lisent jamais, 52% des garçons). Mais si les filles vont plus fréquemment que les garçons en filière générale, 68% des garçons obtiennent un bac S contre 37% des filles.
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP886.pdf

La parité en matière salariale
Le Sénat publie un rapport sur les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. Il s'appuie sur les textes législatifs existants (y compris les accords internationaux) et en montre l'irrespect. Des données statistiques précises mesurent l'inégalité tant au niveau salarial qu'à celui de l'accès aux postes à responsabilité. La solution passe entre autre par l'école et l'orientation qui y est pratiquée.
http://www.senat.fr/rap/r02-210/r02-210.html

La parité en politique
Les dernières élections permettent de mesurer les limites de la loi du 6 juin 2000 sur la parité en politique. C'est ce que fait l'Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes qui vient de remettre son rapport annuel. Il montre cependant les progrès accomplis et émet des propositions pour atteindre une réelle parité.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/034000109/index....









Les Itinéraires de Citoyenneté « Droits de la femme »
Portail de ressources pédagogiques (fiches pédagogiques, ressources iconographiques et textes de références)
http://itinerairesdecitoyennete.org/index.php?page=content&site=21

Quelle solution pour développer l'engagement citoyen des femmes

Merci car ça m'a permis de trouver des réponses à mes maux.
Mais je voudrais trouver des solutions percutantes pour développer l'engagement citoyen des femmes en Guinée.
Bien cordialement,
Honore Molou

Quel est le nom de l'auteur ?

Quel est le nom de l'auteur de ce texte ? C'est important, merci!

Bonjour, Les textes mis en

Bonjour,
Les textes mis en ligne sont généralement rédigés par l'équipe de Citoyen de demain. Lorsqu'ils sont rédigés par d'autres auteurs ou qu'ils sont extraits d'autres écrits, les sources sont indiquées dans les articles et complétées par des bibliographies et/ou liens internet.
Bien cordialement,
L'équipe de Citoyen de demain

LE THEME DE LA FEMME

Merci d'avoir mis mis cette documentation en ligne ; elle m'a permis de traiter mon thème. merci encore

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage