La Shoah

Télécharger la fiche thématique
La Shoah
27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste

"Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli"
(Elie Wiesel)


Shoah
Shoah
« Quand ils ont arrêté les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste ; quand ils ont arrêté les socialistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas socialiste ; quand ils ont arrêté les juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas juif ; quand ils sont venus m’arrêter, il n’y avait plus personne pour protester »
texte attribué au pasteur allemand anti-nazi Martin Niemöller.
Quelques définitions
« Shoah » vient de l’hébreu qui signifie « catastrophe » mais aussi « anéantissement ». Le terme Shoah, qui est bien souvent préféré à celui d’"holocauste", désigne l’extermination systématique des Juifs qui a eu lieu durant la seconde guerre mondiale de 1941 à 1945, par le régime nazi.

Les notions de génocide et de crimes contre l’humanité ont été définies par rapport à la Shoah et au nazisme. Evidemment la Shoah n’est pas l’unique cas de destruction dans l’histoire du monde : les historiens en interprètent aujourd’hui d’autres tels que les massacres de l’histoire ancienne, les Indiens d’Amériques, les Africains asservis soumis à la traite, les Arméniens, le Rwanda et bien d’autres. La Shoah possède un caractère sans précédent par rapport à cette recherche d’une destruction totale et systématique qui ne pouvait être évitée même en cas de conversion.

L’enseignement de l’histoire, l’éducation des enfants et des jeunes aux valeurs communes tel quel celles des droits de l’homme ne suffit malheureusement pas à éradiquer le racisme et la haine vis-à-vis d’autrui. La méconnaissance de l’autre et l’ignorance de leurs modes de vie conduit à une crainte qui se transforme en rejet et en haine parfois.

Cette journée de commémoration n’a pas pour unique but de rappeler la barbarie qui a eu lieu il y a seulement quelques dizaines d’années. L’objectif est également de s’attaquer aux causes afin de prévenir d’autres catastrophes en amenant les enfants et les jeunes à connaître l’autre à travers sa diversité et ses richesses.





Un peu d’histoire
La Shoah correspond à l’extermination à grande échelle d’un peuple entier. Le contexte historique est indispensable pour appréhender le sujet dans son ensemble. Pour se documenter et aborder l’ensemble du contexte le site http://www.droitshumains.org/Racisme/shoah/shoah.htm a constitué un inventaire de ressources qui seront très utiles pour travailler sur les fondamentaux de cette histoire.

Il est important aussi de bien définir un certain nombre de termes quand on aborde ce sujet. La rubrique « savoir-plus » http://www.grenierdesarah.org/FICHES/en_savoir_F1.php du site: http://www.grenierdesarah.org/ donne des définitions et des apports historiques pour aborder le contexte historique.

Près de 6 millions de Juifs (5 700 000 d'après l'estimation du tribunal de Nuremberg) furent assassinés par le régime nazi à partir d’un argumentaire raciste. Hitler et les dirigeants nazis présentaient la « race juive » comme une menace vis-à-vis de la pureté du sang allemand. Deux tiers des Juifs d'Europe, hommes, femmes et enfants furent exterminés afin de préserver la « race aryenne ».



Le 27 janvier
Depuis 2002, les ministres européens de l'éducation ont institué la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.

La France et l’Allemagne ont retenu la date du 27 janvier, date de la libération du camp d’Auschwitz, pour cette journée du souvenir au service de la prévention. Cette date a été retenue lors de la résolution 60/7 intitulée « Mémoire de l’Holocauste », adoptée le 1er novembre 2005.
http://www.un.org/french/documents/view_doc.asp?symbol=A/RES/60/7&Lang=F

« La tragédie sans pareil que fut l’holocauste ne pourra jamais être effacée. Tant que les hommes pourront se souvenir, ils devront continuer d’y penser, emplis de honte et d’horreur.

Seul le souvenir permettra de rendre aux victimes l’hommage qu’elles méritent. Des millions de Juifs et de membres d’autres minorités ont été massacrés par les moyens les plus barbares que l’on puisse imaginer. Ces hommes, ces femmes et ces enfants innocents ne doivent jamais être oubliés, pas plus que le calvaire qu’ils ont vécu.

Le souvenir est la meilleure riposte face à ceux qui affirment que l’holocauste est une invention ou une exagération, mensonge issu d’esprits fanatiques que nous devons dénoncer en toutes circonstances.

Le souvenir est aussi un garde-fou pour l’avenir. C’est de la haine, des préjugés et de l’antisémitisme qu’est née l’horreur absolue des camps nazis. Si nous nous en souvenons, nous pourrons rester à l’affût des signes avant-coureurs.

Alors que l’holocauste s’éloigne dans le temps et que le nombre de survivants diminue, c’est à nous, la génération actuelle, qu’il incombe de porter le flambeau du souvenir et de défendre la dignité humaine. »

Extrait du site de l’ONU à propos de la journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste










(http://www.un.org/fr/events/holocaustremembranceday/index.shtml)





Pourquoi parler de la Shoah avec les enfants ?
Enseigner la Shoah est « une mission pédagogique exaltante et féconde, qui s’inscrit dans une démarche résolument citoyenne » (Serge Klarsfeld).

L’enseignement de la Shoah à l’école permet d’assurer le devoir de mémoire à travers le savoir historique et la connaissance précise de son Histoire. En plus de la dimension historique, cet enseignement possède une dimension civique offrant aux élèves des éléments de réflexion et de culture afin de pouvoir refuser, demain, toutes formes de racisme et de discrimination.

Comme l’a dit l’inspecteur général Dominique Borne lors d’une interview en 2000 pour Le Nouvel Observateur : "L'histoire dérange et guérit tout à la fois. Elle est thérapie ; elle guérit les conflits de mémoire… La finalité de l'enseignement de l'histoire n'est pas morale, elle est civique. La défense des valeurs démocratiques des droits de l'homme ne concerne pas que la seule 2ème guerre mondiale, mais tout enseignement de l'histoire". L’enseignement efficace de la Shoah réside peut-être dans celui de la démocratie et des droits de l’homme.

Le site « Mémoire et histoire de la Shoah à l’école » : http://www.shoah.education.fr/ proposé par le ministère de l’Education répertorie des ressources très complètes, notamment pour faire la classe (sites, livres, DVD).

« La leçon de la Shoah, pour moi, c'est aussi une vigilance sans répit sur tous les fronts contemporains du malheur. …se donner une vraie chance, si, en quelque point du globe…revient flotter le parfum, reconnaissable entre mille, du génocide, de ne pas passer à côté ; tout faire, se donner tous les moyens possibles, pour, ce jour-là, ne pas avoir à dire: "nous ne savions pas ; je ne savais pas" ; une mémoire vive, en d'autres termes ; une mémoire en alerte, et qui travaille, et qui donne des armes à qui en veut ; une mémoire qui rende, non pas sourd, mais attentif aux premières notes de la musique fatale ; ce n'est jamais la même musique ? ni le même parfum ? l'Histoire a plus d'imagination que les hommes ? le Diable plus que l'Histoire ? et il n'est pas du genre, le Diable, à commettre l'erreur d'amateur de nous resservir un génocide en tout point semblable à l'étalon du genre ? bien sûr ; mais tout de même, il ne fallait pas être sorcier au Rwanda, pour entendre ce qui venait ; il ne fallait pas être très malin pour, en Bosnie … comprendre de quoi il retournait - Il fallait juste … avoir la Shoah au cœur et dans la tête ; il fallait juste … se souvenir … ; il fallait en un mot, avoir une mémoire à jour. »

Réflexions sur la guerre, le mal et la fin de l'histoire

, Bernard-Henri Lévy, éd. Grasset, 2001 (ISBN 2-246-62021-X), p. 398-400

Aujourd’hui, quand les témoins des atrocités parlent aux élèves, et ils le font souvent, on sait que ceux-ci n’oublieront jamais cette rencontre et ce qu’ils auront entendu. Mais les témoins sont de moins en moins nombreux et que croiront et que sauront les jeunes quand ils auront disparu ?

« Voilà pourquoi l’école est incontestablement le lieu où l’Histoire de la Shoah doit continuer d’être enseignée. Pour quelle raison ? Parce qu’au milieu des combats de la Seconde Guerre mondiale où les morts se comptèrent par millions, six millions d’hommes, de femmes et d’enfants furent assassinés simplement pour être nés « juifs », assassinés dans des conditions dont nous ne pensions pas l’humanité capable. Cette histoire a marqué de façon indélébile l’Europe et la France qui, devançant même les exigences de l’occupant, livra les enfants juifs à la mort et contribua à la réalisation du projet génocidaire nazi. Quant à l’Europe qui soulève aujourd’hui tant de débats, nous oublions trop qu’elle fut construite sur les ruines des chambres à gaz et des champs de bataille par des bâtisseurs animés par une foi profonde : ne plus jamais permettre de tels crimes. Cela aussi mérite qu’on le rappelle. »

Simone Weil, dans l’avant-propos du livret pédagogique du site :

http://www.shoah.education.fr/











Le grenier de Sarah
L’espace pédagogique du site propose aux enseignants du cycle 3 des écoles primaires des outils permettant d’aborder en classe l’histoire de la Shoah, conformes aux directives de l’Éducation nationale. Ce matériel didactique peut également être utilisé par des éducateurs et des formateurs qui souhaitent encadrer des travaux d’enfants de huit à douze ans sur ce sujet.

Le choix des textes et de l’iconographie respecte la sensibilité propre à cet âge. La démarche consiste à explorer des thématiques liées aux témoignages d’enfants juifs pendant la guerre, afin d’éviter d’aborder frontalement le génocide.

http://www.grenierdesarah.org/FICHES/index.php
Ressources et Liens
ATELIERS
France 5 - Curiosphère
A l'occasion de la journée de mémoire de l'holocauste et la prévention des crimes contre l'humanité du 27 janvier, France 5 et ses partenaires proposent :

- pour les élèves : des contenus éducatifs pour expliquer la Shoah.
- pour les enseignants : des ressources pédagogiques, des travaux d'élèves ou des fiches pratiques en vue d'organiser l'événement dans votre établissement.

http://www.curiosphere.tv/ressource/1708-shoah?CFID=38545768&CFTOKEN=532...
Ministère de l'éducation nationale
Le ministère de l’éducation propose sur le site http://eduscol.education.fr/D0090/holocauste.htm les textes officiels sur l’enseignement de la Shoah au cycle 3 et des ressources.
Académies
Mémorial de la Shoah
Mémoire-Net : Mémoire locale et Seconde Guerre Mondiale
Sur le site http://www.memoire-net.org/sommaire.php3 un dossier entier est consacré à cette journée.

On peut en particulier suivre le récit par des élèves de leur voyage à Auschwitz ou le dossier également réalisé par des élèves sur leur parcours de mémoire à Auschwitz : http://www.memoire-net.org/rubrique.php3?id_rubrique=77

ALLER PLUS LOIN
« Mémoire et histoire de la Shoah à l’école » par le Ministère de l’Education
Le site « Mémoire et histoire de la Shoah à l’école » proposé par le ministère de l’Education répertorie des ressources très complètes, notamment pour faire la classe (sites, livres, DVD) :
http://www.shoah.education.fr/
Café Pédagogique
Dans son éditorial du café pédagogique en date du 14 décembre 2009 François Jarraud rappelait la difficulté mais aussi la nécessité de cet enseignement.
« Comme d'autres questions "socialement vives", l'enseignement de la Shoah est au cœur d'une difficulté pédagogique. Il est bien sûr incontournable et donne sens à l'ensemble de l'enseignement couvrant la période contemporaine. Mais il est aussi bien difficile à transmettre. D'un part parce que sa dimension criminelle est difficile à saisir et possède une charge affective inéluctable. D'autre part, son enseignement reste délicat car il interfère avec un antisémitisme "nouveau" très actif dans certaines zones géographiques et plus généralement avec les conflits, parfois concurrentiels, pour la mémoire. »

Le café pédagogique met à la disposition des enseignants, du primaire au lycée, un dossier actualisé pour porter dans les classes cet enseignement difficile.

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/Shoah09.aspx




Cercle d’étude de la déportation et de la Shoah
L’Amicale des Déportés d’Auschwitz et des Camps de Haute Silésie défend des intérêts matériels et moraux des anciens déportés et le maintien de la Mémoire.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article57
Mémorial de la Shoah
Le site du Mémorial de la Shoah offre de nombreuses ressources pédagogiques pour l'enseignement de la Shoah, dans sa rubrique "Pédagogie formation".
http://www.memorialdelashoah.org/b_content/getContentFromTopNavAction.do...
Citoyen de demain
Fiches agenda thématique sur Citoyen de demain :

- La résistance, commémorer l’engagement dans la résistance :
http://www.citoyendedemain.net/agenda/la-resistance-comm%C3%A9morer-leng...

- Les droits de l’Homme, 10 décembre, journée internationale des droits de l’homme :
http://www.citoyendedemain.net/agenda/droits-homme

- Le racisme, 21 Mars, journée international de lutte contre le racisme :
http://www.citoyendedemain.net/agenda/le-racisme








Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <i><em> <strong> <cite> <code> <br />

Plus d'informations sur les options de formatage